Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Mercredi 02 Mai
Domination

Soumission

Les 9 Niveaux De Soumission

" The lesbian S/M safety manual " de Diane Vera

Edité par Pat Califia de Lace/Alyson Press, Boston, 1988, réimprimé en 1990

A l’intérieur de la culture S et M, plusieurs personnes utilisent les mots " soumis(e) " et " esclave ". pour décrire plusieurs différents concepts. Quand un(e) soumis(e) dit : " Je veux être ton esclave! " quelques fois il (elle) veut juste dire, qu’il (elle) veut être attaché(e), baillonné(e), et fouetté(e). Plusieurs Dominantes professionnelles font référence à leurs " pas si soumis que ça "client sous le terme "d’esclaves ". À l’autre extrémité, il y a des gens qui souhaitent devenir des " servant(e)s " personnel(le)s, propriété(e)s d’un(e) Maître(sse) , et dont l’unique but de leur existence, est d’existé pour leur Maître(sse) pour son plaisir et le servir. Entre ces deux extrêmes, il y a plusieurs nuances de " soumission ".

1. LE(LA) MASOCHISTE NON SOUMIS(E) OU LE(LA) FETICHISTE SENSUEL(LE)

Non intéressé(e) par la servitude, l’humiliation ou de " donner " le contrôle à autrui; il (elle) est intéressé(e) seulement par la douleur et/ou une sensualité plus " épicée " , toujours sous son propre contrôle et terme, pour son plaisir personnel. (Désir de recevoir seulement que des sensations corporelles et nullement intéressé(e) d’être utilisé pour servir un partenaire aux besoins " sadiques ")

2. LE(LA) PSEUDO SOUMIS(E), NON ESCLAVE

Non intéressé(e) de " jouer à l’esclave ", mais intéresser aux autres rôles de soumission, comme les scènes de professeur d’école, infantilisme, travestisme forcé. Souvent intéressé(e) par l’humiliation, mais non de servir un(e) Maître(sse) même en jeu. Va largement décider du jeu et des règles.

3. LE(LA) PSEUDO SOUMIS(E), ESCLAVE PAR JEU

Aime " jouer " à l’esclave. Aime se sentir soumis(e) et servir un(e) Maître(sse) et dans certains cas, aime être utilisé pour satisfaire son partenaire aux besoins sadiques, mais dans tous les cas, sous ses propres termes et conditions. Dicte largement le déroulement de la scène. Souvent des adeptes fétichistes comme par exemple les admirateurs de pieds (foot fetish).

4. LE(LA) VRAI(E) SOUMIS(E), NON ESCLAVE:

Donne le contrôle à son partenaire (d’une façon temporaire et sous certaines limites négociées). Trouve sa satisfaction dans les aspects de la soumission autre, que de servir ou d’être utilisé(e) par un(e) Maître(sse). Excité(e) par le suspense, la vulnérabilité et/ou de donner la responsabilité à son partenaire. Ne contrôle pas ou très peu la scène, exceptée dans les détails larges, mais recherche son plaisir direct (contrairement d’avoir du plaisir de plaire au (à la) Dominant(e)).

5. LE(LA) VRAI(E) SOUMIS(E), ESCLAVE PAR JEU

Donne le contrôle à son partenaire (d’une façon temporaire et durant certaines scènes, d’une façon brève et sous certaines limites négociées.) Trouve sa satisfaction de servir et d’être utilisé(e) par son(sa) Dominant(e), mais seulement pour le plaisir, souvent érotique. Peu aimé ou non, la douleur. Si aime la douleur, l’aime d’une façon indirecte (être utilisé(e) par un(e) partenaire aux besoins sadiques et le(la) soumis(e) met peu de limites à cet aspect de la scène).

6. ESCLAVE COURT TERME, SANS SE COMMETTRE MAIS PLUS QU’UN JEU SOUMIS(E)

Donne le contrôle à son partenaire (normalement sous certaines limites et restrictions), pour servir et être utilisé par le(la) Dominant(e), pour des occasions aussi bien érotiques que non érotiques, mais seulement quand le(la) soumis(e) en a envie. Peu également devenir esclave " à plein temps " mais pour une période déterminée comme par exemple plusieurs jours, mais peu décider d’arrêter quand il (elle) le veut. Peu avoir ou pas, une relation à long terme avec un(e) Maître(sse), sauf que le(la) soumis(e) a le dernier mot pour quand il(elle) va servir son Maître(sse)

7. A TEMPS PARTIEL, CONSENSUEL MAIS VRAI(E) ESCLAVE:

A une relation avec un(e) Maître(sse) et se considère propriété du (de la) Maître(sse) en tout temps. Veux obéir et satisfaire le(la) Maître(sse) autant dans les activités quotidiennes non érotiques qu’érotiques. Va souvent consacrer de son temps à d’autres activités tel que le travaille, mais son(sa) Maître(sse) aura le premier choix sur son temps libre.

8. ESCLAVE A TEMPS PLEIN, CONSENSUEL

À part de quelques règles de base, et limite, l’esclave considère d’exister seulement pour le plaisir et le bien-être du(de la) Dominant(e). Par contre, l’esclave va exiger d’être considéré(e) comme la plus grande possession de son(sa) Dominant(e). Sa situation étant pas très différente de la situation traditionnelle de la femme au foyer, excepté, que dans la philosophie S et M, sa position est consensuelle. Ce qui est encore plus vrai, si l’esclave est mâle. À l’intérieur de la philosophie S et M, un esclave va entrer dans une relation avec un(e) Dominant(e), après avoir considéré(e) avec soin cette relation, à cause de la magnitude du don de soi, et du pouvoir donner au dominant(e). L’esclave est aussi encore plus conscient des dangers de ce type de relation, et va y entrer après entente extrêmement claire et précise, plus encore, du type d’entente que peut précéder un mariage.

9. ESCLAVE TOTAL(E), CONSENSUEL ET SANS LIMITES

Une fantaisie idéale, qui n’existe probablement pas dans la réalité. (Excepté pour certain type de religions ou sectes, ou le consentement est induis par lavement de cerveau., donc pas consensuel.) Certains puristes S et M vont dirent qu’un(e) esclave n’est pas un esclave, si il(elle) n’est pas prêt à faire N’IMPORTE quoi qui peut lui avoir été ordonné(e), par son(sa) Dominant(e). L’auteure de ses lignes a rencontré des gens qui se disent esclaves sans limites, mais l’auteure a ses raisons de douter de la véracité de ces affirmation

Copyright 1984 et 1988, Diane Vera

Traduction libre effectuée par Maitre Pierre

Mardi 01 Mai
Latex

Lingerie

Fétichisme

Fetish Clips - Leather, Latex and PVC

Un hôtel fétichiste et BDSM à Londres

Better Than a Bed, un endroit où rester et jouer

Si vous avez envie de passer une nuit hors du commun dans un hôtel bien particulier, celui-ci vous fera alors peut être de l’oeil... Cet hôtel, Better Than a Bed (Mieux qu’un lit) est en fait une large suite contenant un espace de jeux pour adultes, une chambre et une salle de bain, à l’atmosphère unique.

Dans la salle de jeux se trouvent plusieurs accessoires indémodables du BDSM : une large croix Saint-André, une spanking bench (une sorte de banc où l’on attache son/sa soumis(e) pour lui administrer des fessées et bien plus), une balançoire sexuelle, de nombreux accessoires tels que des fouets, bâillons, masques, chaînes, liens et cordes... Même plusieurs vibromasseurs et godemichés. Bref, vraiment de quoi ravir les amateurs de ces pratiques !

Une salle de donjon

Le style de l’hôtel, quant à lui, est bien particulier. La salle de donjon est clairement typée donjon ou cave médiéval avec des touches de récents, le tout un peu dans l’excès. La chambre quant à elle s’orne d’un lit immense à baldaquin, tout en velours et en soie. Les murs sont rouges vifs et noirs. La salle de bain, quant à elle est décorée un peu plus sobrement dans les tons noirs et blanc, même si elle s’orne de plusieurs accessoires BDSM et de sex-toys (même d’une gamelle, pour les pet-girls et pet-boys).

Les Tarifs

Quant aux tarifs, ils sont à £250 la nuit (soit 305 euros) ou £50 l’heure (soit environ 60 euros). Personnellement, j’y passerais bien quelques jours et quelques nuits dans cet hôtel... Dommage qu’il n’existe pas à ma connaissance d’équivalent en France. Et vous, ce genre de fantaisies vous tenterait-elle ? Connaissez vous d’autres hôtels dans ce genre mais dans notre pays ? Avez-vous déjà testé un séjour hors du commun comme celui-ci ?

Mardi 01 Mai
Asie fetish

Lingerie

Insolite

Un voleur fétichiste de sous vêtements féminins

Un voleur fétichiste possédait plus de 10 000 sous-vêtements féminins

" Un voleur arrêté en Thaïlande avec plus de mille sous-vêtements féminins dans le coffre de sa voiture a avoué en posséder plus de 10.000 collectionnés au cours des années, a indiqué la police mercredi.

Le suspect a été interpellé ce mois ci avec un complice avec qui il venait de cambrioler un bâtiment dans le quartier de Chinatown, à Bangkok. L’homme de 48 ans a reconnu voler et collectionner les sous-vêtements de femmes depuis ses 18 ans et la police en a retrouvés plus de 10.000 à son domicile.
"Il les sentait tout le temps, même quand il conduisait", a expliqué le major-général Saroj Promcharoen. Il sera poursuivi pour vol, mais pas pour les petites culottes, aucune plainte n’ayant été déposée jusqu’à présent. "

Défilé de Lingerie Lise Charmel

Guépières, bustiers, dessous coquins, un plaisir des yeux pour tous les fétichistes de la lingerie : Le Défilé Lise Charmel au dernier Salon International de la Lingerie à Paris


Lise Charmel Défilé Salon International de la... par Lise-Charmel

Lundi 30 Avril
Sadomasochisme

Pratiques BDSM

Fétichisme

Le SM, une pratique "tendance"

Les pratiques SM sont aujourd’hui très "mode", c’est la nouvelle perversion chic. Les magazines féminins en font la promotion en indiquant à leurs lectrices les boutiques où elles peuvent se procurer au meilleur prix une petite robe en latex noir, des cuissardes à talons aiguille ou un bon vieux martinet des familles. "Une bonne petite fessée : voilà peut-être ce qu’il nous faut" titrait récemment le magazine Cosmopolitan.
Le SM, forme contractée du sadomasochisme, indique a priori l’idée d’une relation entre des caractères opposés ou même contraires. C’est Krafft-Ebing qui aurait le premier forgé ce terme, à la fin du 19ème siècle, en référence aux écrits de deux grands écrivains, Sade et Sacher-Masoch

Inventaire des réjouissances

Le SM contient une dimension spectaculaire qui nécessite un costume approprié, un déguisement qui fixe avec précision le statut et le rôle de chacun des protagonistes. Le SM moderne comprend plusieurs types de pratiques : les flagellations à l’aide de cravaches, fouets ou autres martinets; l’insertion d’objets dans les orifices vaginaux, anaux ou buccaux ; les liens qui ont pour but de contraindre et d’immobiliser le soumis ; les rituels d’humiliation et domination au cours desquels le soumis est amené à prendre toutes sortes de positions.
Enfin, dans une forme plus extrême, on inflige au soumis des modifications corporelles temporaires ou permanentes telles que le piercing, les scarifications, ou le tatouage. Le rituel se déroule dans un "Donjon".

Beaucoup de bruit… pour combien d’adeptes?

Mais si l’on parle beaucoup actuellement du SM dans les médias et que la mode a diffusé l’attirail des dominatrices, les pratiquants sont ils nombreux? . Il n’existe à Paris que deux clubs qui offrent des donjons aux adeptes de ces jeux : Cris et Chuchotements et L’Orchidée Noire. A quoi il faut ajouter de nombreuses Maitresses qui offrent une "thérapie" SM intéressée!

Erotisation de la douleur ou capacité à la contrôler ?

On trouve dans ce type de relations, l’idée que la violence et la douleur qui en résulte seraient source de plaisir intense pour celui qui l’administre autant que pour celui qui la reçoit. Il s’agit donc d’une érotisation de la violence et de la douleur. Le sadomasochisme inclut aussi la domination, la souffrance morale et l’humiliation. Freud est celui qui a le plus insisté sur la liaison entre les dimensions opposées du sadomasochisme et leur présence à l’intérieur d’un même individu, en même temps qu’au niveau de la relation entre deux personnes où chacun peut incarner l’une ou l’autre de ces conduites.

Stoller a proposé une autre interprétation à l’érotisation de la douleur. Selon lui, ce n’est pas la douleur en elle-même, mais bien la capacité à contrôler efficacement la douleur, qui serait à la source du plaisir masochiste. Les personnes qui ressentent ce type de jouissance auraient vécu des douleurs physiques intenses au cours de leur petite enfance et appris à les contrôler : le plaisir viendrait de cette possibilité de contrôle.

De la perversion à la psychopathologie de tout un chacun

À l’origine, le sadomasochisme a été considéré comme une perversion sexuelle répréhensible et pathologique. Freud et les psychanalystes ont élargi le sens de la notion en considérant que le couple "activité - passivité" constitue les caractères fondamentaux opposés et indissociables de la vie sexuelle en général

Vers une dialectique du maître et de l’esclave

Remettant en cause les préjugés qui fondent la clinique psychopathologique, le philosophe Gilles Deleuze a considéré que le sadisme et le masochisme, tels qu’ils ont été décrits dans les oeuvres de Sade et de Sacher-Masoch, ne constituent pas le "couple d’opposés" des psychanalystes. Selon Deleuze, le sadisme renverrait à la toute-puissance du maître qui ignore volontairement la présence de l’objet à qui il impose la totalité de son désir de façon quasiment impersonnelle. Le sadisme consisterait ainsi en une forme de pouvoir absolu sur l’autre allant jusqu’à sa négation.

Le masochisme relèverait d’une toute autre logique, celle du contrat. Le soumis serait à la recherche d’un dominateur (ou plus souvent d’une dominatrice) qu’il aurait besoin de former et d’éduquer en passant un contrat avec lui. Le masochisme serait donc l’expression d’une relation contractuelle entre deux êtres libres dont le contrat passé entre eux fixe les limites de ce qu’il est licite de faire et ne pas faire. Dans ce contrat, le masochiste provoque le dominateur pour l’amener en même temps à se conformer à ses termes et à y déroger. La dialectique du maître et de l’esclave, chère à Hegel, trouve ici toute son expression et le sadisme comme le masochisme ne seraient que des formes extrêmes et sexualisées des relations sociales.

Une relation pleinement consentie et contractuelle

Le SM à la mode actuellement s’inscrit dans le cadre d’une relation consensuelle entre deux êtres libres. Et c’est bien la signature du contrat entre les deux partenaires qui fixe le déroulement du rituel et ses limites, qui en fait une pratique acceptable à une époque qui place la dimension juridique et négociée des relations sociales et interpersonnelles au sommet de ses valeurs.

Alain Giami
pour Doctissimo

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :