Le zoophile réponds: "Mais un petit Chaton alors!"
Le nécrophile ajoute: "Alors on le torture et après on le tue."
Et le Sadomaso fait: "Miaouuuuu!!!""> Le zoophile réponds: "Mais un petit Chaton alors!"
Le nécrophile ajoute: "Alors on le torture et après on le tue."
Et le Sadomaso fait: "Miaouuuuu!!!""> SM, le blog

Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Vendredi 04 Mai
Humour

Pratiques BDSM

Humour sado maso

C´est un pédophile, un nécrophile, un zoophile et un sadomaso qui discutent...
Le pédophile dit: "j´me ferais bien un petit enfant!"
Le zoophile réponds: "Mais un petit Chaton alors!"
Le nécrophile ajoute: "Alors on le torture et après on le tue."
Et le Sadomaso fait: "Miaouuuuu!!!"

Un sadique, un masochiste, un tueur en série, un nécrophile, un zoophile et un pyromane sont assis sur un banc dans un parc et s´ennuient à mourir.
D´un coup le zoophile dit :
- Venez ? On attrape un chat !
Le sadique dit :
- Venez on attrape un chat, et après on le torture !
Le tueur en série dit :
- Venez on attrape un chat, on le torture, et après on le tue !
Le nécrophile dit :
- Venez on attrape un chat, on le torture, on le tue, et après on le baise !
Le pyromane dit :
- Venez on attrape un chat, on le torture, on le tue, on le baise, et après on le brule !
Et le masochiste dit :
- Miaou !! !

Vendredi 04 Mai
Echangisme

Sexualité

Sadomasochisme

Décryptage d’une sexualité hors norme

Daniel Welzer Lang a publié des ouvrages traitant de la question du masculin et du genre, de l’homophobie et également des violences masculines, des sexualités (échangisme, libertinage, bisexualités), du travail du sexe… Il parle notamment du paradigme asymétrique pour expliquer comment hommes et femmes ne parlent pas le même langage ni ne voient la même réalité sociale.

Pour briser la monotonie du couple, le sadomasochisme et l’échangisme sortent de l’ombre. Pour en savoir plus sur ces pratiques autrefois taboues, nous avons interrogé Daniel Welzer-Lang, maître de conférence en sociologie à l’université de Toulouse et spécialiste de la construction sociale de la sexualité

Sadomasochisme.com : Alors que les codes visuels de l’échangisme et du masochisme envahissent le petit écran et les publicités, concernent-elles beaucoup de personnes ?

Daniel Welzer-Lang : Ces pratiques concernent de plus en plus de monde. Outre une certaine vulgarisation des fantasmes, les couples ont aujourd’hui la possibilité "d’aller voir". Alors qu’il y a quelques années, l’échangisme était pratiqué par quelques tribus et restait un milieu très fermé, il y a désormais la possibilité pour tous de franchir la porte d’un club.

Ce phénomène ne touche pas encore toutes les classes sociales mais tend à se démocratiser. Ainsi, il est connu qu’à la fin de certains congrès syndicalistes à Paris, certains collègues vont dans des clubs échangistes, comme avant ils seraient "aller aux putes".

Sadomasochisme.com : Dispose-t-on aujourd’hui des proportions des Français adeptes d’échangisme ?

Daniel Welzer-Lang : Les derniers chiffres de l’enquête nationale sur la sexualité des Français date de 1992 : une époque où le phénomène était quasi-clandestin et devait faire face à une sous-déclaration liée la méthodologie (interrogatoire par téléphone). Si j’en juge par les enquêtes que nous avons réalisées au niveau de notre unité de recherche il y a 5 ou 6 ans, nous avions évalué à 300 à 400 000 le nombre d’échangistes en France. Si l’on englobe les couples qui vont voir une fois, on peut aisément doubler ces chiffres.

Sadomasochisme.com : Quelles sont les motivations de ces couples?

Daniel Welzer-Lang : Elles sont multiples : rompre la monotonie du couple, faire plaisir à son partenaire, s’amuser ensemble, ne pas faire comme papa-maman, aller voir, etc. En fait, les intentions sont même différentes en fonction de l’un ou de l’autre des partenaires. Pour le premier pas, les hommes veulent souvent associer leur (ou une) femme à leur fantasmes sexuels et ces dernières ont plutôt tendance à vouloir leur faire plaisir.

Sadomasochisme.com : Doit-on entendre que malgré l’image de liberté sexuelle qui entoure ces pratiques, il s’agit d’un milieu macho ?

Daniel Welzer-Lang : Oui, cela reste milieu macho, qui reproduit principalement certaines images du porno. Les codes de l’échangisme ne sont pas féminins : la femme doit être accessible au regard et au désir. Minijupe, décolleté sexy… elle doit afficher l’allure d’une femme correspondant avant tout aux fantasmes masculins. Ainsi, il n’est pas rare que cette ambiance entraîne l’insatisfaction de certaines, qui jugent que cette ambiance n’est pas pour elles.

Sadomasochisme.com: La libération sexuelle n’a pas atteint les clubs échangistes ? Ne note-t-on pas une évolution ?

Daniel Welzer-Lang : Si bien sûr, on note une évolution… ou plutôt de multiples et incessantes évolutions. On peut considérer que le marché de l’échangisme n’est pas encore stabilisé : il n’y pas d’adéquation parfaite entre une offre imprécise et un marché changeant. L’attente des couples a même évolué d’une génération à l’autre. Les "plus anciens" se plaignent des nouveaux, leur reprochant d’être trop exigeants et de préférer l’amusement au sexe. Les hardeurs amateurs d’orgies ont laissé place aux simples curieux de nouvelles sensations.

Sadomasochisme.com: Avec quelle fréquence les couples pratiquent-ils l’échangisme?

Daniel Welzer-Lang : Il n’y a pas de règle. La fréquentation des clubs échangistes peut être ponctuelle (juste une fois pour voir), une fois l’an (on laisse les enfants chez les parents et on part au Cap d’Agde consommer du sexe) ou faire partie du quotidien. Certains couples intègrent aisément ces pratiques à leur vie sexuelle courante. Enfin, il y a les accros qui ne peuvent concevoir leur sexualité sans la fréquentation de clubs échangistes.

Sadomasochisme.com : Une fois franchie la porte du club échangiste, chacun part de son côté ou reste toujours à portée de regard ? Comment ça se passe ?

Daniel Welzer-Lang : Certains couples préfèrent rester côte à côte, d’autres laissent leur partenaire et vaquent à ces propres occupations. Il n’y a pas de "guide du savoir-vivre l’échangisme", cette pratique n’est pas livrée avec un mode d’emploi. Non intégrée dans la sexualité sociale, elle laisse la place à l’imagination.

Les rencontres se font dans des lieux publics (les clubs) ou dans des lieux privés, dans des proportions que l’on ne peut quantifier. Certains préfèrent le confort de la petite annonce aux clubs. Avec internet et les chats, les offres et les bons plans s’échangent plus facilement, même si les petites annonces dans des revues spécialisées restent une valeur sûre : Swing pour la France entière, Interconnexion pour la région parisienne, LR2000 et certains éditions régionales comme Rencontres sud-ouest, etc.

Sadomasochisme.com : Le bouleversement de l’imaginaire érotique (pas de tabous, sexe sans limites) ne risque-t-il pas de généraliser un sentiment de frustration chez ceux qui n’ont pas la vie sexuelle de Catherine Millet ?

Daniel Welzer-Lang : Le modèle du couple à la vie à la mort a pris l’eau. Les nouvelles pratiques sexuelles sont le reflet d’une interrogation sociale sur la sexualité, la cellule familiale, la fidélité, etc. Mais il ne s’agit pas pour autant d’un hymne à l’infidélité. Au contraire, les couples échangistes se disent fidèles, puisque l’autre n’est pas "trompé", il est même associé aux jeux sexuels qu’il partage.

Ces pratiques reflètent plutôt une montée de l’individualisme au sein du couple et une extension du commerce au domaine relationnel. La disparition des lieux de drague a laissé la place à la marchandisation de cette intimité, surfant sur le "il faut tout essayer".

Sadomasochisme.com: Mais même si ces lieux sont par définition des espaces de rencontres, ne laisse-t-il pas de place à la drague ?

Daniel Welzer-Lang : On peut faire le parallèle avec les lieux de rencontres gay aujourd’hui banalisés. Autrefois très fermés, ils offrent aujourd’hui confort et sécurité pour satisfaire une clientèle. L’offre a rencontré la demande et tout est calibré pour la satisfaire. Une même évolution pourrait demain toucher les établissements pour échangistes ou sadomasochistes.

Sadomasochisme.com: Quelles sont les relations entre les couples qui échangent leurs partenaires ?

Daniel Welzer-Lang : Selon Michel Bozon, l’excitation et le désir sont produit par le déroulement d’un scénario attendu qui met en scène une sexualité seule, en couple ou en réseau. Pour les échangistes, le réseau est au coeur des relations sexuelles mais pas uniquement. Si après la rencontre, les couples passent rapidement à l’acte, ils peuvent ensuite devenir amis et se revoir pour dîner ensemble sans forcément avoir des relations sexuelles. La sexualité est alors une mise en contact.

Sadomasochisme.com : Vous parliez d’une démocratisation de l’échangisme. Constatez-vous la même évolution avec le sadomasochisme ?

Daniel Welzer-Lang : Pour le sadomasochisme, cette « démocratisation » est moins évidente. Il y a moins de clubs et les pratiques sont plus limitées. On peut constater une certaine porosité des frontières entre échangisme et SM : il y a souvent une croix de Saint-André et une paire de menottes accessibles dans les clubs échangistes. Mais il s’agit là de SM soft. Par ailleurs, cette porosité des frontières a même envahi l’intimité "ordinaire" : la fessée, la flagellation ou les menottes ne sont plus des pratiques exceptionnelles chez les couples. A contrario, la fréquentation des clubs sadomasochistes reste marginale.

Si le sexe au coeur de l’échangisme peut séduire un grand nombre de couples, le sadomasochisme n’est pas forcément lié au sexe. Très souvent intellectualisé et scénarisé avec des maîtres et des esclaves, il est plus centré autour de la sensation de soumission ou de domination et de douleur.

Sadomasochisme.com : Ce milieu souffre-t-il des mêmes travers machos que l’échangisme ?

Daniel Welzer-Lang : Il peut y avoir une inversion des positions, ainsi les hommes peuvent être soumis même si selon plusieurs études sociologiques, on se rend compte qu’ils gardent souvent le pouvoir lors de la relation (l’initiative du scénario…). J’ai une étudiante en une thèse qui travaille sur les professionnelles du sexe (les F_zoku-j_) au Japon, où l’on compte plus de 600 clubs sadomasochistes. Beaucoup plus répandus qu’en France, ces clubs accueillent des cadres stressés qui viennent s’y détendre en tant que soumis. La diffusion massive de cette pratique est facilitée par des modèles culturels différents de ceux ayant cours en Occident.

Vendredi 04 Mai
Godemichet

Sextoys

Accessoires

Shopping BDSM

Les Instruments de Plaisir - "Miseencage"

La boutique "Mise en Cage" www.misencage.com est une des boutiques fétichistes les plus raffinées du web.
Spécialisée notamment dans les instruments de plaisir "Haut de Gamme"

Godemichet Play Shy

Play Shy est un godemichet de Luxe, au design épuré, entièrement fait à la main. Fabriqué en acier chirurgical, c’est un excellent stimulateur de plaisir.

La forme unique de ce sextoy permet une utilisation vaginale ou anale, avec deux têtes de diamètres différents pour doser et varier les sensations.

La courbure élégante de ce godemichet permet une excellente prise en mains pour un plaisir seul(e) ou à deux. Dimensions (125mm longueur; 32mm de diamètre; poids 260g diamètre).

Oeuf vibrant noir et or ou rouge et or

Cet œuf vibrant noir ou rouge avec bague Or 24 carats va devenir le complice idéal de vos jeux érotiques. C’est une véritable œuvre d’art. Ce sextoy de luxe possède un vibreur puissant et se contrôle par une télécommande sans fil. D’une portée de 20 mètres, sa puissance est modulable (de très doux à très fort). Un mode aléatoire peut être programmé pour surprendre sa partenaire et créer des vagues de plaisir. A utiliser seul(e) ou à deux.

Les Oeufs Love

A l’origine, les boules de Geisha étaient portées par les courtisanes chinoises pour leur permettre d’être toujours en état d’excitation et pour ainsi recevoir leur amant à n’importe quel moment. Conçus sur le même principe, ce coffret de Luxe, signé Shiri Zinn, comprend trois précieux Oeufs de couleurs et de tailles différentes. Placés dans le vagin, ils servent de stimulateurs, pour pimenter les préliminaires ou épicer des situations érotiques.

Jeudi 03 Mai
Lingerie

Pub

Insolite

Ce n’est qu une pub!

Jeudi 03 Mai
Domination

Soumission

Pratiques BDSM

Débutant En BDSM

Être débutant ou débutante en BDSM, une malédiction?

Comme dans n’importe quelle chose, en BDSM, il y a une première fois. C’est exactement le sujet de cet article! . Le titre original était "la malédiction du débutant en BDSM". Je crois que, justement, c’est une malédiction d’être débutant en BDSM; vous aurez l’impression que ou bien, personne ne veut de vous ou encore vous êtes de la viande fraîche!

Dans ce monde parfait qu’est le BDSM (ah oui!???), Il y a une grande différence entre les hommes et les femmes débutants en BDSM, ce qui, crée cette situation que je décris comme "la malédiction du débutant ou de la débutante.

Pour les hommes:

Hommes Dominants

Si vous êtes Dominant (Top) et nouveau en BDSM, il semble que cette situation est utilisée contre vous par des femmes, elles aussi, nouvelles en BDSM!!!! Il semble que les femmes recherchent des hommes Dominants avec de l’expérience, créant cette situation absurde pour les hommes Dominants qui débutent. La seule possibilité pour ces hommes de trouver la partenaire soumise; c’est de mentir ou de changer la vérité un peu!

Je suis le premier a insisté de rester honnête et de dire la vérité en BDSM, mais, comment un nouveau Dominant peu t’il se battre contre ce genre de situation! J’aurais tendance à dire que les femmes soumises en BDSM devraient changer leures croyances, mais, je crois qu’il y a plus de chance que les cochons aient des ailes avant que cela arrive! Il n’y a pas grand chose que les nouveaux hommes Dominant en BDSM peuvent faire!

Ma suggestion est de rester honnête. Si une dame veut absolument un Dominant avec de l’expérience, et que vous êtes débutant, il est mieux de la laisser aller voir ailleurs... et ce sera elle qui sera perdante. De toute façon, au premier problème, elle vous blâmera d’être débutant. Pire! Imaginez que vous avez menti à cette dame à propos que vous êtes inexpérimenté et qu’elle le découvre! De toute évidence, la confiance dans cette relation en prendra un coup! Maintenant, imaginez que cette soumise rends publique partout que vous êtes un menteur!!!! C’est vraiment une situation perdante / perdante.

Homme soumis

Expérimenté ou pas, il est difficile de trouver une partenaire quand vous êtes un homme soumis. Par contre, si vous êtes jeune et beau, il est possible que vous ayez des problèmes similaires aux femmes. Patience et ténacité sont les mots clés!

Pour les femmes

Être débutante en BDSM est très différent pour les femmes que pour les hommes

Femme Dominante

Croyez-le ou non, même si vous vous afficher comme soumis, il y aura des hommes s’agenouillant devant vous, vous suppliant de les dominer! Les femmes Dominantes sont extrêmement rares en BDSM (Je ne parle pas de certaines Pro-Dommes qui le font, plus pour l’argent que pour l’amour du BDSM). Oui, les femmes avec de l’intérêt pour le BDSM sont rares, si vous êtes Dominante, il suffit de le faire savoir et vous aurez une lignée d’hommes désirant se soumettre, même si vous êtes débutante!

Femme soumise

Même aujourd’hui, il y a plus d’hommes que de femmes dans le lifestyle. Selon un sondage paru en 2007, il y a environ 3 hommes pour chaque femme en BDSM (Dominante et soumise). Cela veut dire que les femmes soumises, elles aussi, sont très en demande, et curieusement, si elles sont inexpérimentées, elles sont encore plus recherchées! Les femmes soumises sans expériences sont une commodité rare et précieuse en BDSM.
Des hommes Dominants font des efforts surprenants pour trouver une partenaire sans expérience, pour avoir la possibilité de se "nourrir" de la réaction de ces femmes soumises débutantes. Ces Dominants donneront une éducation avec des valeurs à laquelle ils croient. Voici le problème : une relation BDSM est une relation ou, lentement, les valeurs BDSM sont enseignées à la soumise dans le cadre d’une relation long terme. Hélas, ces Dominants ne veulent pas d’une relation long terme, ils veulent juste avoir le "rush" de l’émotion de la débutante et quand ils l’ont eu, ils ne se soucient aucunement de ce qui arrive à cette soumise, la laissant souvent brisée, blessée ou au mieux, très confuse à propos du BDSM. Cette situation qui arrive trop souvent a pour résultat que la soumise de quitte le BDSM. Le pire dans tout ça est que ces soumises étaient à la recherche d’une relation long terme!

Si vous êtes une jeune et jolie femme, il y aura une lignée d’homme désirant vous avoir comme partenaire. Vous êtes un trophée qu’ils voudront, souvent, montrer, mais hélas, certains Dominants, après avoir joué avec leur nouveau jouet, l’abandonnerons pour trouver un autre jouet "neuf"......! Si vous croyez ne pas être jeune et jolie, attention, vous serez choqué de voir que beaucoup d’hommes croient le contraire!

La croyance pour une soumise qu’il est mieux de trouver un Dominant d’expérience est toujours populaire. Il est ok d’avoir une relation de cour

Le BDSM est un monde sans merci quand vous êtes débutant, on vous considère non désiré ou encore comme une proie. Pourtant, je crois en l’intégrité et le respect en BDSM et que la seule façon de survivre est d’être honnête et prudent. Oui, nous voulons cette relation rapidement, mais, il ne faut pas vous ruer dans une relation trop rapidement. Gardez le focus et prenez le temps de négocier quand il en sera le temps.

Soyez patient. Si vous êtes un homme, rappelez-vous que les chances sont contre vous, pourtant, nous voyons souvent des hommes trouver des partenaires. Si vous êtes une femme, soyez prudente!

Maitre P.

Vendredi 11 mai 2012 – Atelier Fesses

Le vendredi 11 mai 2011, l’équipe de PariS-M vous propose de 19h30 à 23h30 un atelier “fesses” animé par Michel et Loredana dans un atelier d’artiste situé à Montreuil (Métro Robespierre). La participation aux frais est, inchangée depuis bien longtemps, de € 20 pour les membres de PariS-M et de € 30 pour les non-adhérents.

Programme

Mais qu’entendons-nous par “fesses”, nous demanderez-vous d’un ton inquisiteur ? Une fois établi le fait que par les fesses nous n’entendons pas grand-chose, la réponse est bien évidemment la majorité des pratiques liées au postérieur humain. Outre l’inévitable fessée, cet atelier abordera la question des accessoires cinglants et mortifiants (martinets, cravaches, tapettes, cannes, etc), ainsi que le bon usage de la cire, du queening et du facesitting (ces deux dernières pratiques étant évoquées de manière beaucoup plus succincte).

L’atelier fera délibérément l’impasse sur le fouet, qui est un art à part entière et qui fera l’objet d’autres stages dédiés, ainsi que sur les pratiques susceptibles de percer ou de marquer durablement la barrière corporelle (aiguilles, cutting, branding, etc). Comme à l’accoutumée, l’accent sera mis sur la prévention des risques et la responsabilité, une large part de la séance étant consacrée aux consignes de sécurité.

Le nombre de places étant limité à une quinzaine personnes, les participant(e)s sont très fortement invité(e)s à s’inscrire au plus vite et à s’organiser en binôme compte tenu du type d’exercices pratiques au programme. Les personnes sans partenaires peuvent néanmoins s’inscrire mais sans que l’organisation puisse garantir leur participation active complète à l’ensemble des exercices pratiques selon le bon fonctionnement de l’atelier.

Afin d’éviter les désistements de dernière minute, nous demandons également aux participants qui s’inscrivent par internet de confirmer leur venue après inscription et de s’acquitter par avance de la participation aux frais. Une liste d’attente sera constituée si plus de quinze personnes s’inscrivent à cet atelier.

Information et inscriptions sur http://www.PariS-M.org

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :