Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Mardi 03 Juillet
Fessée

Fétichisme

La beauté de la fessée

Hommage à cette très belle vidéo, dénichée par PonyXpress: Buttocks, par Ruth Hogben, explore avec classe le fétichisme de la fessée, au martinet ou au fouet, à la cravache ou à la main. En slow-motion, en silence, la beauté de cet acte délicieux ressort nettement. La chair gigote et tremble sous les coups tandis que celle qui se fait "éduquer" prend un malin plaisir à se laisser faire. Et dire que certains voudraient l’interdire.

Lundi 02 Juillet
Bondage

Fétichisme

Suspended in Bondage

Le réalisateur Mykal Estes présente une série de petites vidéos de 3 modèles en bondage. Réalisé en Septembre 2011.

Dimanche 01 Juillet
Italie fetish

Shibari

Bondage

Fétichisme

Andrea Ropes - Maitre Italien du Shibari

Vous avez certainement rencontré en soirées fétiches ce maître italien du shibari. Andrea Ropes se confie dans cette interview, et nous fait partager ses débuts, ses conseils, tout simplement sa passion pour le bondage.

Comment avez vous découvert le shibari ? Comment êtes vous devenu maître du bondage ?

J’ai découvert le bondage en 2005. Je surfais sur Internet et une photo d’une femme ressemblant à Medusa attachée et suspendue a attiré mon attention. Après ça, j’ai acheté une corde en coton et j’ai commencé à pratiqué avec ma partenaire. Mais dès le premier n½ud, j’ai senti que la contrainte n’était pas seulement mon objectif et je me suis concentré sur le bondage japonais. Je dois remercier certains de mes amis qui m’ont encouragé à réaliser des bondages en public, sans eux je ferais probablement encore des n½uds uniquement dans ma chambre.

Parle nous de vos techniques, quelles sont les vôtres ? Vous achètez ou vous fabriquez vos propres cordes ? Quel est le meilleur de type de cordes pour vous ?

Je préfère utiliser les techniques japonaises en utilisant des cordes de la même longueur. Je ne fabrique pas mes cordes mais, comme beaucoup de passionnés de la corde, je les prépare moi-même. Laver, brûler et cirer les cordes sont devenus une sorte de rituel, un prélude à la prochaine séance. J’ai acheté mes cordes dans de nombreux endroits partout à travers le monde, mais je pense que les meilleures sont les cordes Arisue Go. Certaines personnes m’ont dit également que les cordes Osada Steve sont très fines, mais je n’ai pas encore eu le plaisir de les essayer.

Sur votre site, vous proposez des cours de Shibari, pouvez nous nous en parler. Comment se déroulent vos cours ? Qui peut s’inscrire ? Peut-on venir seul ou avec un partenaire ?

Je propose ces cours de Shibari car beaucoup de personnes aiment ma façon d’attacher et me demande de leur apprendre. Je ne suis pas un nawasensei donc je ne peux pas enseigner le vrai style japonais, mais j’essaie d’enseigner un style qui est proche du japonais. Je conseille aux gens de venir avec son/sa partenaire parce qu’ils peuvent découvrir leurs limites, et le plus important, ils peuvent avoir de meilleurs retours entre eux. J’ai des cours pour débutants et pour avancés, dans lesquels j’enseigne comment attacher son partenaire en totale sécurité. J’aime dire que si vous pouvez attacher vos lacets, vous pouvez suivre mes cours.

Quels conseils pouvez vous donner à un débutant en Shibari?

Le Shibari n’est pas différent des autres disciplines, donc je conseille de mettre de la passion dans ce que vous faites, étudier et pratiquer, apprendre des erreurs, et le plus important, garder les yeux ouverts, j’ai appris tellement de choses, juste en observant les autres attacher.

Quelle a été votre meilleure séance, et/ou la plus drôle, et/ou la plus élaborée ?

Je n’ai pas de préférence, dans chaque séance j’essaie de faire le mieux et cela me satisfait. Sauf un ou deux cas, j’ai toujours un sentiment positif. Le plus drôle est probablement celui où j’ai attaché Kumi Monster, je l’ai trainée sur toute la piste de danse du Decadence. Nous avons fait une démo sur comment faire un bondage non sécurisé.

Le bondage est-il pour vous un vice, un art, ou autre chose ?

Les trois, je pense. C’est un vice bien sûr car je l’utilise dans ma chambre avec ma partenaire. C’est un art car il touche mon esprit, mes yeux et mes sentiments. C’est aussi quelque chose d’autre car si je suis stressé, si je suis en colère, si je suis angoissé je commence à caresser mes cordes et je me sens soudainement mieux et détendu.

Que ressentez vous quand vous réalisez un bondage ?

Pendant un bondage je ne pense à rien, je laisse juste les cordes faire, c’est une sorte de méditation ou de transe. Quand une séance est terminée, bien sûr je me sens mieux et satisfait car j’ai donné du plaisir à ma partenaire.

La façon dont vous jouez en privé est-elle différente de celle en public ? Si oui, comment ?

Cela dépends surtout de où je suis. Si je suis dans un club, mon jeu est très limité car je dois faire des choses acceptables par le public et la loi. Mais si je suis dans un club privé ou une soirée privée, je joue comme si j’étais dans ma chambre.

Pouvez nous parler de la scène S/M en Italie ? Comment sont les soirées ? Quelles sont les pratiques que les italiens aiment faire ?

Cela fait quelques années déjà que je me suis jeté à l’eau, en commençant à aller dans les soirées en France, en Angleterre et en Allemagne et je dois dire que la scène italienne doit beaucoup évoluer. Nous avons que très peu de soirées fetish/bdsm dignes de ce nom. D’ailleurs, j’ai l’impression que beaucoup de gens sont impliqués dans la scène uniquement pour gagner de l’argent sur les soirées et autres. Mais peut-être le problème n’est pas qu’en Italie. Si nous étions plus unis, nous aurions probablement plus de possibilités à aller de l’avant vers un meilleur stade.

Est-ce que les gens apprécient le shibari ?

Oui le shibari est très apprécié, cela reste encore une pratique peu connue et les gens qui viennent voir des performances shibari sont souvent satisfaits.

Parlez-nous de vos fétichismes ? Qu’aimez vous ? Quels sont vos fantasmes ?

Mes fantasmes ? Je suis très lunatique, mes fantasmes sont à présent différents de ceux que j’aurais cet après-midi ou ce soir, cet été ou au printemps ou en hiver. C’est clair que j’adore les femmes et les cordes… peut-être ensemble ce serait mieux.

Quels sont vos nouveaux projets ?

Chaque année depuis que j’ai lancé Cordine club, mon projet shibari, je choisis plusieurs objectifs à atteindre. Pour l’année prochaine, en plus des photos, des cours et des performances, je veux continuer à collaborer avec Fetishtool pour faire des vidéos, et je travaille actuellement sur ma première performance que je réaliserai en dehors de l’Italie.

Samedi 30 Juin
Canada Fetish

Soirées fetish

Fétichisme

S’initier au fétichisme

Saviez-vous que Montréal est l’une des destinations fétichistes les plus hot en Amérique du Nord? Aussi bien s’y mettre! Un adepte du fétichisme nous explique le B.A.-ba de cette pratique inusitée.

Éric Paradis gravite dans l’univers du fétichisme depuis une vingtaine d’années. Il organise des happenings où le latex, le cuir, la dentelle, ainsi que les costumes de policiers et d’écolières sont de mise. C’est entre autres à lui que l’on doit le Week-end Fétiche de Montréal qui a lieu tous les ans en septembre. Il est également l’instigateur des soirées mensuelles fétichistes Club Sin qui se déroulent en plein c½ur du Red Light de Montréal, au Cabaret Cléo. Entrevue sans masque..

Qu’est-ce que le fétichisme?

« Fondamentalement, c’est un jeu entre deux adultes consentants. À la base de cette pratique, il y a toujours une mise en scène. On se déguise et, selon nos intérêts, on est soumis ou dominateur. C’est une forme d’échappatoire par le jeu, pour les adultes. Au fond, c’est similaire à ce que l’on faisait lorsque l’on était gamin et que l’on jouait au docteur ou aux cowboys. »

Quels sont les mythes qui y sont associés?

« Premièrement, ce n’est pas une pathologie comme certains pourraient le croire, et les gens qui pratiquent le fétichisme ne sont pas des obsédés sexuels. Ce sont des gens très sensés qui, à un moment, réalisent qu’ils ont besoin de reconnecter avec leur côté ludique, fantaisiste. C’est un passe-temps, plus qu’un mode de vie. On n’est pas vêtu de latex 365 jours par année! »

Vous affirmez que Montréal est une destination fétichiste très prisée, pour quelles raisons?

« Par exemple, il y a 13 millions de personnes à Londres et ses banlieues. Le plus gros événement fétichiste y attire environ 1300 personnes. À Montréal, la soirée principale du Week-end Fétiche accueille au moins 1000 personnes. Proportionnellement, c’est beaucoup plus qu’à Londres. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Si Montréal n’était pas réceptive au fétichisme, je ne crois pas qu’un événement mensuel comme le Club Sin survivrait encore après six ans. »

Pouvez-vous nommer trois bonnes raisons de s’initier au fétichisme?

« La première raison serait pour se connaître soi-même. Un individu, qui n’est pas familier avec l’univers du fétichisme a des chances de se connaître davantage, de découvrir des facettes de sa personnalité qu’il ignorait posséder. »

« Ensuite, je crois qu’il vaut la peine de s’y initier, simplement pour faire l’expérience du jeu. Pour s’ouvrir à la fantaisie. »

« La troisième raison est l’une des plus importantes : le côté social. Les événements fétichistes sont des lieux où l’on ne se fait pas juger, tout le monde est sur le même pied d’égalité. Il y a lors des soirées autant d’hommes d’affaires riches que d’artistes. Pour moi, l’ultime résultat de tout ce que j’organise, c’est de créer des liens d’amitié durable. Ce côté social est ce qui pousse les gens à revivre l’expérience de manière régulière.»

Si l’on décide d’assister à un événement fétichiste sans rien connaître au phénomène, on y sera donc bien accueillis?

« Absolument. Depuis des années, on souhaite que les événements fétichistes soient réellement accessibles à tous. Il faut tout de même avoir la volonté de s’habiller avec certains types de vêtements pour franchir la porte. »

Quel genre de vêtements?

« Bien entendu, le latex, le cuir, la lingerie, les corsets sont très populaires. Mais on peut aussi, simplement arrivé avec des vêtements noirs, un peu dans le style gothique. »

Vendredi 29 Juin
Japon fetish

Sextoys

Asie fetish

Insolite

Le sexe haptique

Le sexe haptique (du grec haptomai qui signifie «je touche», ce mot désigne également toutes les "interfaces" qui stimulent nos sensations kinesthésiques, tactiles, et thermiques, comme une mannette Wii par exemple) est bien la preuve qu’en matière de geekeries sexuelles, les japonais n’arrêtent pas le progrès (et l’angoisse). Ainsi, la marque nippone Daihaku a créé le Virtual Hole, pour les joies du plaisir solo ultra sophistiqué. Le Virtual Hole est une sorte de gaine qu’on dispose autour du pénis, dans lequel un capiton molletonné muni de pédoncules procurent toutes sortes de sensations, en vibrant, massant et malaxant la verge. Véritable partenaire sexuel de substitution, le Virtual Hole se synchronise avec les images de vidéos pornographiques auxquelles il se relie et simule l’acte sexuel à deux : tout ce qui se passe à l’écran est reproduit en même temps par des stimuli correspondants dans le Virtual Hole. Ne fonctionnant pour l’instant qu’avec des films X produits par Daihaku, une chose est sûre : on a perdu Hello Kitty !

Jeudi 28 Juin
Insolite

Le porno chrétien

Les Américains, après le mariage avec soi-même, ne sont plus à un oxymore près. Le Christian Porn est donc un mouvement émergeant aux Etats-Unis qui défend le porno, certes, mais uniquement s’il s’inscrit dans une optique chrétienne éducative et religieuse. Plus concrètement, défendant que l’érotisme est présent dans la Bible avec le Chant des Chants par exemple (Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban...), le porno chrétien s’engage à ne présenter que des acteurs véritablement mariés ensemble dans la vraie vie, garantie un plaisir et une attention égale pour les deux partenaires, exclut l’adultère (sauf si c’est pour montrer les malheurs qu’il entraîne) et promet un traitement respectueux des corps. Amen.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :