Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Jeudi 26 Juillet
Exhibitionnisme

Happening

Fétichisme

Symmetry Study - THE SYMMETRY PROJECT

The Simmetry Project est un voyage dans la perception sensorielle et sensuelle.
Deux corps nus réagissent dans une improvisation très structurée.
Par Jess Curtis
Avec Jess Curtis et Francesca Scaroni

Mercredi 25 Juillet
Fantasme

Fétichisme

Sexe : ces autres parties du corps qui excitent les hommes

Quelles sont les parties du corps féminin les plus excitantes, d’un point de vue purement masculin ? Au-delà des fesses et des seins, un peu trop classiques, certaines zones moins conventionnelles peuvent aussi provoquer l’excitation.

Fantasme : les seins et les fesses

C’est bien connu, ce que les hommes regardent en premier chez nous c’est nos seins et nos fesses. Les parties les plus sexuées de la femme attisent le désir masculin. Rien de plus classique. Mais c’est oublié qu’en sexualité, il n’y a pas de règles. Et en matière d’excitation, nous ne sommes pas égaux.
Les hommes peuvent également être attirés par des parties de l’anatomie féminine auxquelles on ne pense pas spontanément.
Pour les uns, ce sera la vue d’une nuque féminine dégagée par un chignon relevé ou une coupe au carré. Pour d’autres, l’attirance passera par la beauté des pieds : une paire de talons aiguilles suffira pour monter le degré d’excitation. Ou des grains de beauté placés au coin de la bouche qui donneront envie à certains de nous embrasser.

Des fantasmes pour tous les goûts

Les cheveux, la bouche, le regard, les mains… la liste des zones qui stimulent nos hommes est infinie." L’imaginaire sexuel et érotique peut s’accrocher à toutes les parties du corps voire des objets extérieurs", confirme Joëlle Mignot, psychologue et sexologue clinicienne.
Dans l’érotisme, l’imagination ne connaît pas de limites. Ainsi Salvador Dali est-il tombé amoureux de sa muse Gala en tombant en admiration devant son dos.
Sans être un artiste, notre quotidien est aussi matière à fantasme. La sexologue Catherine Solano raconte : "J’ai un patient pour qui la simple vue d’une cheville dans le métro le fait fantasmer". Ou encore cet homme qui adore les bouches fines tout en trouvant "monstrueux" la mode des bouches pulpées au collagène.
Aussi divergentes qu’elles soient, ces attirances remontent toutes à une histoire personnelle. "Elles sont toujours liées au passé de celui qui les éprouve. Certaines images ou des expériences vécues laissent des empreintes dans notre vie sans qu’on s’en aperçoive", explique Catherine Solano. Notre amoureux des lèvres fines se rappelle que lorsqu’il était enfant sa mère avait une amie dont la bouche fine l’a toujours fasciné.

A contrario, quand les souvenirs ne sont pas bons, ils peuvent devenir de véritables répulsions. " Une patiente m’a avoué que dans le visage de son mari, quelque chose la dérangeait et qui la bloquait au niveau désir". Ici, l’aversion pour ce qui apparaît comme un détail peut s’avérer totalement rédhibitoire dans un couple en tuant tout désir et relation charnelle. Le fantasme fonctionne de la même façon : il peut nous jouer des tours voire devenir un handicap s’il sort de notre imaginaire pour rejaillir sur nos actions. Le fantasme est bon pour la libido, mais à condition de savoir le doser et le relativiser.

Joëlle Mignot est sexologue, responsable d’enseignement du diplômes inter-universitaire (D.I.U.) de Sexologie Faculté de Médecine de Paris 13-Bobigny et rédactrice en chef de la revue "Sexualités Humaines".
Catherine Solano est sexologue et auteure des Trois cerveaux sexuels aux éditions Robert Laffont

Auteur : Emilie Cailleau
pour TOP SANTE.

Mardi 24 Juillet
ELLE

Sexualité

Actualité BDSM

Le magazine -ELLE- consacre un article à... la pipe et met le feu à internet !

Le magazine féminin Elle publie cette semaine un article à propos de la fellation.
Intitulé - La pipe, ciment du couple - le contenu ne semble pas plaire à tout le monde, à tel point que, ce week-end, ce sujet s’est même retrouvé en Top Tweet, et les femmes montent au créneau.
Ce qui les met en colère c’est quand le magazine explique que la fellation serait un élément clef du rapport homme femme dans le couple et une façon pour la femme d’obtenir ce qu’elle veut.
Pour le huffingtonpost:
Dans cet article, la glorification de la pipe impose une vision de la femme -so 2012- soit une ménagère dévouée à son mari, ne rechignant pas à lui offrir une petite gâterie, mais attention, lorsqu’elle s’y attèle, c’est toujours calculé.
Parmi les pépites du genre, Adèle 39 ans, déclare:
-Une bonne pipe, c’est très efficace en phase de négociations, quand je veux le faire céder sur la couleur d’un papier peint ou sur le lieu de nos futures vacances- ou encore Julie 35 ans,
-No pipe si j’ai un truc à lui faire payer: petite dernière oubliée à la crèche ou tas de linge s’accumulant. Mais fellation à volonté si j’ai besoin de me faire pardonner quelque chose ou de l’amadouer, pour qu’il garde les enfants quand je pars en séminaire-

-Les lectrices n’aimant pas pratiquer la fellation se sont senties piquées au vif, à l’instar de ce commentaire d’une anonyme -Tous les goûts - et dégoûts - sont dans la nature. Quand on n’aime pas ce qui est sale et qui pue, pourquoi se forcer ? Le ciment d’un couple va bien au-delà des pratiques sexuelles -.
Autre passage polémique, le témoignage de Vincent, 41 ans, marié depuis 15 ans :
-Je le dis sans détour : si ma femme n’avait pas accepté de me faire des pipes, je crois que je serais allé voir ailleurs-
Une déclaration que Damien Mascret, sexologue, juge -immature et narcissique- quand Gaëlle-Marie Zimmermann y voit au contraire une marque d’honnêteté -faire le choix de le dire et se mettre en couple avec quelqu’un qui partage ses goûts, ça me semble plutôt pertinent- soutient-elle.
Et la chute du papier avec cette citation tirée de Sex and the City : -O.K. quand on les suce, on est à genoux. Mais, en même temps, on les tient par les couilles- n’a pas semblé pouvoir réinverser la vapeur.
De son côté, Gaëlle-Marie Zimmermann, chroniqueuse sur Le Plus ,adresse un message à la rédaction de l’hebdomadaire:
-Qu’est-ce qui m’amène aujourd’hui précisément alors que vous produisez de la daube sexiste et rétrograde en permanence ? Si, si, je vous assure, c’est exactement ce que vous vendez.
Non, ce qui me débecte, dans cet article pourri, c’est tout d’abord le rappel implicite de la place de la femme dans le couple, et de la sournoise hiérarchie relationnelle qui découle d’une pratique sexuelle précise. Un peu comme on rappelle à l’ouvrier qu’il est juste là, lui aussi, pour sucer, avaler et fermer sa gueule ensuite-

Lundi 23 Juillet
Télévision

Pied

Fétichisme

Fétichisme du pied, faut il avoir honte?

Entretien avec Laurent Briquet, psychologue et sexologue.
Diffusé par Alsace 20 TV

Dimanche 22 Juillet
Sadomasochisme

Soirées fetish

Fétichisme

Soirée Morticia pour couples : La Soirée qui frappe fort

Une vraie et belle soirée pour couples SM
organisée dans l’un des plus beaux clubs de Paris.
Soirée élégante mais vraiment SM
qui débute tôt (20h00) et se termine tôt (2h00 du matin).
Pas besoin d’attendre pour que l’ambiance soit de mise (ça démarre immédiatement),
Pas de problème pour vous réveiller le lendemain et
pourtant ce sont pas moins de 6 heures de plaisirs hards qui vous sont proposés dans cette soirée.

Musique douce et adaptée à l’ambiance SM.
Deux niveaux (vaste rez-de-chaussée chic avec bar, canapés et beaucoup d’espace,
cave divisée en multiples espaces + fumoir).
Discrétion totale (photographies interdites).
Pas de dress code obligatoire, vous choisissez le tenue de votre choix en fonction de votre rang (soumis ou dominant).
Vestiaire.
Possibilité de vous changer sur place.

STUDIO B8 - 8 RUE DE BEAUCE - 75003 PARIS

Informations,questions et renseignements:06 18 29 62 52 (Ticia)
Prix par couple :
40 ¤ en prévente
60 ¤ sur place
Préventes disponibles à partir de 15h00 chez Dèmonia.

Couple femme soumise & homme dominateur
Couple dominatrice & homme soumis
Couple dominatrice & dominateur
Couple de soumis

Samedi 21 Juillet
Gay

Bondage

BDSM Suisse

Suisse : Le bondage s’enseigne la corde au corps aux Pâquis

L’association Dialogai propose des cours d’initiation au bondage. L’atelier, subventionné par l’Etat, entremêle prévention et plaisir

Emberlificoté, Arnaud, les poings attachés dans le dos, se tortille. Puis, un soupir de complainte: «Ce n’est pas assez serré.» Bienvenue à l’atelier bondage, pratique érotique qui consiste à ligoter son partenaire, proposé par l’association homosexuelle Dialogai à Genève un mardi sur deux.

L’initiation, ouverte à tous, est subventionnée par le canton, comme l’ensemble des cours de Dialogai. L’activité au dénouement érotique s’enseigne depuis une année, à l’abri de toute polémique. «Ce cours répond à une demande, explique Richard Bonjour, coordinateur du projet « Etre gay ensemble ». Le bondage est pratiqué par environ 15% de la communauté gay. Cet atelier permet d’acquérir les bases pour une pratique sans risque.»

Au c½ur des Pâquis, Yann, le maître de cérémonie aux dix ans de pratique encordée, distille conseils préventifs aux deux élèves du soir. Les têtes opinent et enregistrent les règles de l’art. «Comme tout sport, il existe des risques, prévient le professeur. Des gestes à faire, d’autres à proscrire.»

Le corps tout d’abord. Noeuds coulissants bannis. Le haut du cou décrété zone interdite. D’autres parties du corps nécessitent une précaution particulière, les parties creuses et articulations. La tête ensuite. «Un bon dominant doit toujours être à l’écoute du dominé, avertit Yann. Une fois attaché, vous voilà à la merci de l’autre.» La pratique requiert aussi connaissance et confiance mutuelle entre partenaires. «Le bondage est un jeu à deux où chacun doit prendre du plaisir.» Une dernière recommandation avant de se lancer dans ce jeu enchevêtré : les partenaires doivent désigner un signe qui puisse interrompre en tout temps la séance.

Place au graal : le n½ud. Le maître de cérémonie dévoile une manière de lier sans risque. «Une fois cette base acquise, place à l’imagination! » Les regards brillent. S’en suivent deux heures d’expérimentations, où l’esthétique et l’efficacité se nouent pour le plaisir et la curiosité des initiés.

Méconnu du public, tabou surtout, le bondage n’aboutit pas forcément à un acte sexuel aux dires du professeur. «La privation de mouvement a un impact physique, mais aussi psychologique, qui émoustille», reconnaît Yann. Lui attache une part prépondérante à la beauté du geste et sa résultante esthétique. Reste «le plaisir, central, assène Arnaud. Sinon, j’aurais opté pour un atelier pliage.»

Les deux élèves ont déjà pratiqué dans l’intimité. «Je suis ce cours pour ne pas faire n’importe quoi», explique Fred. Sa dernière séance a laissé des traces sur ses avant-bras, striés de lignes rouges. Après deux heures d’expérimentation, le verdict est sans appel : « Il n’y a pas de secret, il faut pratiquer», conclut le jeune homme, rassuré par les bases acquises durant la soirée.

Infos pratiques

Les cours dispensés sont une première en Suisse romande. Ils se déroulent un mardi sur deux dans les locaux de l’association Dialogai aux Pâquis. Depuis une année, une vingtaine de personnes ont suivi au moins une séance. Le coordinateur du projet, Richard Bonjour, annonce la reconduite de l’atelier en Septembre 2012. Le cours, au tarif de 15 francs par personne, est ouvert aux homosexuels et hétérosexuels, en couple ou seul.

Julien de Weck. 11.06.2012

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :