Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Dimanche 20 Janvier
Actualité BDSM

Insolite

10 choses que vous ignorez sur l’épilation intime

Une intégrale, en 2013, ne désigne pas une collection complète des œuvres de Richard Wagner, et encore moins la surface de la représentation graphique d’une fonction « f » (ça, c’est des maths), mais une épilation totale du pubis. Jamais encore le poil pubien n’avait été autant traqué, que ce soit à la californienne ou la brésilienne, à la cire, au laser ou au rasoir. Pourtant, quel que soit l’état actuel de votre pubis, nous vous garantissons que ces 10 révélations sur l’épilation intime vont vous surprendre

1) Comptez 7000 à 8000 unités

Un sexe féminin naturellement touffu comporte environ 7000 à 8000 poils. Il convient d’abord de remercier la personne dévouée qui s’est amusée à tout compter, et ensuite de noter que si l’on voulait tout retirer à la pince à épiler, à raison de (environ) trois secondes par poil, une intégrale prendrait tout de même six bonnes heures de lutte acharnée.

2) La durée de vie d’un poil pubien est de trois ans

Les poils ne poussent pas une bonne fois pour toutes à la puberté pour ne plus jamais tomber. Ils se renouvellent en permanence. Après une phase de croissance, le poil se fixe à une longueur dont on a hérité génétiquement (entre quatre et neuf centimètres une fois désenroulé), puis le follicule pileux se rétracte, meurt et tombe. Selon ce cycle permanent, il faut environ trois ans à un pubis pour se renouveler entièrement. « L’amour dure trois ans », selon Frédéric Beigbeder, mais le pubis aussi…

3) Les Grecques et les Romaines s’épilaient déjà

Contrairement aux affirmations des grincheux, ce ne sont pas les films porno californiens des années 90 qui ont inventé l’épilation intégrale ou semi-intégrale. La pratique, traditionnelle dans tout le monde arabe, remonte même à l’antiquité. Pour des raisons d’esthétique, les femmes grecques et romaines coquettes s’épilaient déjà. Dans la comédie d’Aristophane Les Thesmophories, jouée à Athènes en 411 avant Jésus-Christ, un groupe de femmes se propose d’épiler un homme déguisé en fille pour lui apprendre à devenir une vraie Grecque. « Pas d’épilation, pas d’épilation ! » s’écrie-t-il aussitôt. Il faut dire qu’à l’époque on la pratiquait à la cendre brûlante…

4) Chez les guenons, c’est l’inverse

Si l’homme descend indiscutablement du singe, la femme, elle, s’oppose à la guenon en un point bien précis. Le corps de la femme est presque entièrement imberbe, sauf au niveau du sexe ; celui de la guenon presque entièrement poilu, sauf au niveau de la vulve. L’une des fonctions biologiques de cette différence pileuse reste néanmoins la même : signaler visuellement au mâle la cible à atteindre !

5) Les hommes aiment voir les femmes s’épiler

Selon un sondage Ipsos publié en février 2006 pour la marque Vania, seulement 5% des hommes seraient gênés à l’idée de voir leur compagne s’épiler (alors que 32% n’ont pas envie de la voir aller aux toilettes devant eux). Assister à une épilation ou à un rasage pubien relève d’ailleurs d’un fantasme courant. On le retrouve dans un classique fondateur du cinéma X comme Gorge profonde (1972) et des milliers de sites Internet lui sont consacrés, sous l’appellation générique « shaving ». L’idée ? Rejouer le strip-tease, mais en beaucoup plus intime et plus géographiquement limité.

6) L’épilation n’est pas en soi particulièrement « hygiénique »

Par pudeur, pour ne pas dire qu’elles se trouvent sexy ainsi mises à nu et qu’elles perçoivent alors mieux le corps de l’homme, de nombreuses femmes déclarent s’épiler pour des raisons d’« hygiène ». À vrai dire, c’est un mythe. Un sexe touffu, s’il est lavé tous les jours, n’a rien de sale ni de dangereux pour la santé de sa propriétaire ! Le poil, comme toutes les parties du corps humain à part le lobe de l’oreille, a d’ailleurs une fonction organique précise : réguler la température de cette zone sensible en la protégeant contre le froid, la chaleur et le soleil. Exactement comme les cheveux !

7) Les Américaines ne parlent pas d’« épilation californienne »

Jadis, les Français appelaient les préservatifs des « capotes anglaises », mais nos cousins d’Outre-Manches les surnommaient des « French cards ». Un peu de la même manière, les Américaines ne connaissent pas le terme d’« épilation californienne » pour désigner la pratique consistant à débroussailler les grandes lèvres et le bord du bikini pour ne laisser qu’un triangle ou une bande sur le mont de Vénus. Elles ne l’appellent tout de même pas un « French waxing » (épilation française) et ne connaissent pas non plus la dénomination de « ticket de métro ». À Chicago, New York ou L.A., demandez plutôt un « landing strip » (piste d’atterrissage) pour le ticket et le « birthday suit » (tenue de naissance) pour l’intégrale…

8) Le poil avance à 0,016 mm/heure

Le poil ne pousse pas vite, et c’est même ce qui permet de l’attraper ! Les plus fringants d’entre eux affolent les radars à la vitesse de 0,016 mm/heure, soit 0,4 mm/jour, soit encore 2,8 mm/semaine. De nouveau un grand merci aux scientifiques remarquablement patients qui se sont penchés sur la question.

9) Les Françaises y passent 1h21 par mois

Selon un autre sondage effectué par Ipsos au profit de Thomas Marko & Associés, les Françaises passent en moyenne 1h21 par mois à s’épiler, soit à peu près autant de temps qu’à regarder Arte (les deux activités sont d’ailleurs compatibles). Chez les 15-25 ans, cette durée atteint 2h28. 83% des Françaises de tous âges s’épilent les jambes, 73% les aisselles et 54% le maillot (mais 73% des 15-25 ans par exemple). Chez les jeunes femmes, la méthode la plus employée est la cire (36%), devant le rasoir (33%), l’épilateur électrique (17%) et la crème dépilatoire (13%).

10) Les hommes n’ont pas tous renoncé au pubis poilu

Bien sûr que les hommes aiment la douceur et l’impudeur d’un sexe glabre… Pour autant, par effet de balancier, la toison pubienne ne pourra que revenir prochainement à la mode auprès des jeunes mâles qui n’en auront presque jamais vu. Sur Internet, baromètre de l’humeur sexuelle de la planète, de nombreux sites fétichistes consacrés aux « hairy women » ou « natural girls » poussent chaque jour. En France, selon le sondage précédemment cité, à la question « si demain la femme de votre vie décidait de s’arrêter de s’épiler, quelle serait votre réaction la plus probable ? », 22% de bons bougres gentiment aventuriers répondent : « Cela m’amuserait. »

Samedi 19 Janvier
Actualité BDSM

Lingerie

Mode et fétichisme

Le Body - Star de la 15e édition du Salon de la Lingerie

Dentelle, résille, ou structuré, le body s’impose comme la star de la 15e édition du salon de la lingerie, qui ouvre ses portes du 19 au lundi 21 janvier à la porte Versailles (Paris 15e). Dans un décor digne de la Reine des neiges, 550 professionnels vont venir présenter les innovations et les modèles à venir. Ultra-féminin et coloré, le body risque d’habiller tous les bustes ou presque avec son air mutin des eighties.

Les femmes consacrent en moyenne 97 euros par an pour les dessous. Mais ce sont les 15/24 ans qui dépensent le plus (144,8 euros) suivies par les 45/54 ans (113,6 euros) et les 55/64 ans (108,2 euros) (source : Institut français de la mode).

Samedi 19 Janvier
Sexualité

Sexualité : pourquoi les femmes ont-elles des orgasmes ?

La chercheuse en sexualité Kristen Mark a décidé de comprendre pourquoi les femmes avaient des orgasmes.

"Je passe la plupart de mon temps à me demander pourquoi les femmes n’arrivent pas à atteindre l’ orgasme alors que je ne m’interroge jamais sur la raison pour laquelle elles en ont. C’est une bonne question", déclare Kristen Mark au Huffington Post américain. Au lieu de s’interroger sur la raison du non-orgasme donc, elle a décidé d’approfondir l’inverse.

À quoi servent les orgasmes féminins ? En fouillant parmi plusieurs études publiées dans Archives of sexual behavior, elle fait apparaître deux théories majeures.

- L’orgasme féminin existerait pour la survie de l’espèce humaine. "Plusieurs études ont montré que l’orgasme féminin augmente les chances de tomber enceinte. Une autre étude démontre que les femmes simulant les orgasmes ont moins de succès que les autres pour procréer", explique Kristen Mark.

- L’autre théorie serait que l’orgasme féminin ait évolué afin d’attirer les hommes. "Les hommes ont reçu des pénis réceptifs à l’orgasme pour les récompenser de semer leur graine. Et si l’on prend en compte que tout le monde naît avec la même anatomie (jusqu’à deux mois après la conception, les génitaux ne sont pas définis), les femmes bénéficieraient donc également de cette récompense."

Reste encore à expliquer pourquoi bon nombre de femmes n’arrive pas à avoir d’orgasmes. Allez Kristen, encore un peu de boulot.

Vendredi 18 Janvier
Sondage

Sexualité

Sexualité : ce que veulent les femmes

Un sondage s’est penché sur les pratiques sexuelles des Françaises et leurs évolutions.

Si la qualité littéraire était loin d’être au rendez-vous, le buzz médiatique autour de l’ouvrage 50 nuances de Grey a été mondial. La sortie d’un second tome est donc un bon prétexte pour se (re)pencher sur la question, ce qu’a fait le magazine Femme actuelle. Ce dernier a mené en décembre un sondage sur la sexualité des Françaises. Europe1.fr vous en livre les résultats en trois points.

• La fessée, pas qu’une punition. "24% ont déjà reçu une fessée de leur partenaire", indique le magazine, avant de faire le parallèle avec un précédent sondage : "elles n’étaient que 8 % à admettre cette pratique en 1985".

• A quoi tu penses chérie ? Si ce sondage souligne que la grande majorité des femmes tiennent à réaliser leurs fantasmes avec leur conjoint (79%), cela ne les empêcherait pas de songer à quelqu’un d’autres : "35% des Françaises déclarent pouvoir être excitées en s’imaginant faire l’amour avec un autre homme, pendant l’acte", avance Femme actuelle.

• Tu parles (trop), tu sors. Un partenaire bavard est déclaré non grata par les sondées, puisque "36% des femmes pensent que le pire défaut chez un homme est qu’il commente ce qu’il fait ou qu’il utilise des mots crus", dixit Femme actuelle.

Sondage réalisé du 30 novembre au 03 décembre 2012 par Internet, auprès d’un échantillon de 1008 femmes

Soirée Girl Power : dimanche 20 Janvier 2013

La sixième SOIRÉE GIRL POWER aura lieu le dimanche 20 janvier 2013
de 18h00 à 02h00 du matin au STUDIO B8.

Nombre de places limité pour les hommes seuls.
Afin d’assurer un équilibre parfait entre soumis et dominatrices il sera le même nombre de places pour hommes que pour femmes.
Les places pour les hommes sont uniquement disponibles en prévente (pas de vente de tickets à l’entrée de la soirée).
Les tickets sont toujours disponibles.
Il reste des places dans chaque catégorie pour l’instant.

Adresse où vous pouvez acheter votre ticket :
BOUTIQUE DÈMONIA – 22 avenue Jean Aicard – 75011 Paris.
Métro : Ménilmontant.
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 19h30.

Jeudi 17 Janvier
Actualité BDSM

Insolite

Du porno à la maternelle

Une enseignante pensait montrer un dessin animé à ses élèves, c’était en fait un film X.

L’info. Ce sont les rires des élèves et l’agitation qui régnait dans la classe qui ont alerté le personnel de l’école maternelle des Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen, en Seine-Maritime. L’enseignante, qui pensait avoir lancé la diffusion d’un dessin animé, s’était absentée quelques minutes pour répondre au téléphone. Mais à son retour, elle a trouvé ses élèves devant un film X.

Cinq minutes de porno. L’institutrice avait en réalité téléchargé sur Internet ce qu’elle pensait être un dessin animé. Les enfants, âgés de 3 à 5 ans, ont visionné les images pornographiques durant quelques minutes, "cinq tout au plus", selon le rectorat. Suffisant néanmoins pour choquer certains écoliers. Plusieurs parents d’élèves contactés par Europe 1 ont confirmé que les élèves avaient posé des questions sur ce qu’ils avaient vu.

L’enseignante soutenue. Pour autant, ces parents ne semblent pas vraiment choqués par cette bévue, mais plutôt embarrassés. Ils se demandent quelles conséquences ces images pourraient avoir sur leurs enfants. Les parents joints par Europe 1 ont répété tout le bien qu’ils pensent de l’enseignante de cette petite école maternelle d’un village de 1.200 habitants.

Le rectorat de Rouen parle lui d’un "accident extrêmement regrettable" et l’inspection académique s’est saisie du dossier. Les parents d’élèves se réuniront mardi pour discuter de cette affaire.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :