Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Lundi 04 Mars
Exhibitionnisme

Insolite

Femen : des seins nus pour quel message ?

Les activistes ukrainiennes multiplient les actions en France depuis plusieurs mois. Elles revendiquent l’utilisation de la nudité comme un message en soi, mais leur mode d’action suscite les critiques.

Leurs seins sont plus connus que leur visages. Les Femen, groupe de féministes ukrainiennes, se sont installées en France en septembre dernier. «Nos seins nus sont nos armes. Sors, déshabille-toi, et gagne», est leur devise. Elles étaient présentes seins nus devant le ministère de la Justice en octobre dernier pour dénoncer le verdict dans le procès des tournantes, seins nus devant Ikea quand l’entreprise a été accusée de masquer les femmes dans ses catalogues à destination de l’Arabie Saoudite, seins nus en novembre lors d’une manifestation de Civitas contre le mariage et l’adoption par les couples de même sexe, et enfin seins nus à Notre-Dame de Paris en février lors de l’annonce de la démission de Benoit XVI. Elles adoptent toujours la même posture, savamment étudiée: une main sur la hanche, l’autre levée, pas de sourire. La recette est efficace, chacune de leur sortie fait l’objet de multiples reprises dans les médias.

La nudité plus efficace qu’un «beau discours»

Celles qui se définissent comme des «sextrémistes» se sont d’abord attiré la sympathie des officiels. Najat Vallaud-Belkacem prend leur défense en novembre quand leur action a dégénéré en bagarre lors de la manifestation du mouvement Civitas. Mais le vent tourne en février, quand elles s’exhibent à Notre-Dame pour «fêter» la démission de Benoit XVI. Bertrand Delanoë et Manuel Valls font part de leur indignation. Sur leur page Facebook, de nombreux internautes les interpellent: «Qu’avez-vous à dire»? Se mettre nue est un message en soi, répondent-elles. “En enlevant nos tee-shirts, nous dénonçons le système machiste de manière bien plus efficace que si nous prononcions de beaux discours”, explique la fondatrice du mouvement, Anna Hutsol, au Journal du Dima nche . Pour les Femen, qui n’ont pas souhaité répondre aux demandes d’entretien du Figaro, se montrer nue est une façon pour les femmes de se réapproprier son corps. «Les femmes nues sont considérées uniquement comme des objets sexuels, explique une des fondatrices du mouvement à France TV Info. Nous donnons une nouvelle signification à la nudité du corps. La nudité des femmes n’est plus synonyme de prostitution ou d’exploitation sexuelle. La nudité signifie désormais que les femmes sont prêtes à se battre.»

Lundi 04 Mars
Actualité BDSM

Insolite

Apple censure-t-il le porno jusque dans vos emails ?

Plusieurs papiers depuis mardi sur les sites francophones spécialisés signalent qu’iCloud, le service de nuage à tout faire d’Apple, et notamment à envoyer des emails, censurerait les courriels parlant de pornographie.

Macplus.net explique que «la guerre au porno que mène Apple ne se limite pas aux applications de l’AppStore. Steven G., scénariste pour Hollywood, a effectué quelques recherches, après qu’un de ses scripts, envoyé à un réalisateur via son adresse e-mail iCloud, ne soit jamais parvenu au destinataire». «Il se trouve qu’à un moment de son scénario, un des acteurs regarde un bandeau publicitaire porno sur l’écran de son ordinateur», continue le site. En supprimant ce passage, l’email a pu être envoyé sans problème.

Macplus a repris une information du site techno anglophone Infoworld, datant de novembre 2012. Pourquoi cela a mis-t-il si longtemps à arriver jusqu’à chez nous, on ne sait pas trop. Toujours est-il que les rédacteurs de ce site ont confirmé à l’époque que des termes comme «barely legals», même utilisés dans un contexte anodin, ne passaient pas. Par exemple, la phrase «all my children are barely legal teens — why would I want to let them drive by themselves ?» («Tous mes enfants sont à peine majeurs - pourquoi les laisserais-je conduire seuls ?») n’est jamais arrivée.

Qu’iCloud censure le contenu des emails serait une atteinte inquiétante pour la vie privée, d’autant plus qu’il n’y a rien d’illégal à parler de pornographie. On sait depuis longtemps que nos emails, notamment par le service de Google Gmail, sont scannés automatiquement. Cela permet de répérer des mots clés et, en théorie, de mieux cibler les publicités, mais interdire potentiellement certains messages est une nouvelle étape. Cela ressemble aux méthodes de dictatures comme la Chine, d’un côté on censure Ai Weiwei, de l’autre barely legal, chacun ses obsessions. Contacté par Libération, le service de presse d’Apple explique «qu’ils ont vu passer cette information, mais qu’ils n’ont pas de commentaires à faire».

Suck my dick

La Rédaction de Libération s’est amusée , avec une adresse email iCloud, à s’envoyer quelques emails cochons avec des phrases ou des mots clés bien sentis pour voir s’ils étaient effectivement censurés. «Do you want to watch pedo porn and some barely legal movies with me ?» (la réponse du destinataire a été négative), «porn», «barely legal», «Your daughter sucks a big dick», «orgie», etc. Très rigolo.

Sur plus d’une vingtaine de courriels, deux ne sont jamais arrivés. Un avec le poétique enchaînement «Barely legal, teen porno, FFM CFNM, gang bang»1 (on a réessayé deux fois, même résultat), l’autre avec le simple «Pissing, sex». Ces emails auraient tout à fait pu passer pour du spam, mais ils ne se retrouvent pas non plus dans cette boîte spécifique. Ils semblent avoir complètement disparu.

Etrange, donc, iCloud n’aurait qu’une indignation très sélective ou imparfaitement programmée. La phrase du scénariste, «all my children are barely legal teens», bloquée selon lui, est passée avec notre adresse email sans problème. Mais Apple, un peu comme Facebook, s’est signalé tellement de fois pour sa capacité et sa volonté à censurer le moindre téton qui dépasse que l’information a paru crédible, même pour les sites spécialisés.

Cette volonté de censure ne touche pas que les questions de sexualité. Le site Actualitté signale ce mercredi que l’entreprise de Cupertino refuse la diffusion en version numérique d’En remontant le Mississippi, une des aventures de Lucky Luke. Selon eux, les lèvres des noirs qui sont dessinées seraient trop rouges et caricaturales pour être honnêtes. Soulignant le danger d’un opérateur unique, Vincent Montagne, PDG de Media Participations, souligne que «cela veut simplement dire que l’univers anglo-saxon cherche à truster les choix éditoriaux que nous effectuons. Qu’ils décident de ne pas le commercialiser pour les Américains, c’est une chose ; qu’ils nous l’imposent, en France, c’est littéralement absurde.»

Emmanuelle Béart sado-maso dans "My Mistress"

Depuis fin janvier, Emmanuelle Béart s’est envolee pour l’Australie, dans le Queensland, pour y tourner My Mistress, une histoire d’amour passionnelle et dangereuse entre un adolescent à la pureté d’esprit et une Française beaucoup plus expérimentée aux penchants sado-maso… A ses côtés, on retrouve les comédiens Harrison Gilbertson (Commandos de l’ombre) et Rachael Blake (Sleeping Beauty), tandis que derrière la caméra, le dénommé Stephen Lance fera ses débuts à la réalisation d’un long métrage. Ecrit par Gérard Lee, qui a notamment collaboré Jane Campion sur Sweetie en 1989, My Mistress est une coproduction Mini Studios / Screen Australia.

Dimanche 03 Mars
People

Angleterre Fetish

Insolite

Justin Bieber à moitié à poil dans les rues de Londres ! Est-il en train de pêter les plombs ?

En fin de semaine, Justin Bieber était à Londres pour fêter son 19e anniversaire.

Mais il a surpris plus d’un fan en se balladant à moitié à poil dans les rues de Londres à 3 heures du matin, alors que les températures étaient négatives.

Le jeune chanteur venait de faire la fête mais son comportement inquiéte de plus en plus autour de lui, certains se demandant si la star n’est pas en train de péter les plombs...

C’est le cas de la rédaction de TMZ , le célèbre site internet people américain, qui lui conseille de se rhabiller et de se remettre les idées en place.

Quelques heures plus tôt, il avait en effet fait du shopping avec... un masque à gaz sur la tête !

"Alors arrête ça tout de suite!" lui conseillent les responsables de TMZ !

Samedi 02 Mars
Brigitte Lahaie

Sexualité

Les positions sexuelles conseillées par Brigitte Lahaie : l’ Arbre

Comme on pouvait s’en douter, dans cette position, les deux amants sont dans une stature verticale ! Les deux partenaires sont à genoux, l’homme se trouve derrière la femme et la pénètre donc par l’arrière.

Pour les débutants, la pénétration peut être plus facile dans la position de la levrette, l’une des grand classique que nous avons déjà abordé !

Ensuite, il vous suffira de vous relever tout doucement.

L’avantage dans cette posture, c’est que madame a les mains libres pour saisir les fesses de son partenaire, ou autre chose !

Ensuite, elle serre vraiment le membre de son cher et tendre qui se trouve emprisonné.

Lui peut la tenir par les seins ou le ventre mais il peut aussi caresser son clitoris tout en la pénétrant. Il peut aussi l’embrasser dans le cou, voire lui mordiller les oreilles. Car dans cette position, la femme se sent prise, avec un sentiment de soumission qui peut l’exciter. Jouez de la situation afin de faire monter le plaisir.

Il peut par exemple lui susurrer des mots à l’oreille, doux ou cochons suivant le cas…

Plus la femme se redresse, plus l’angle sera fermé et plus le membre de son partenaire agira sur la face du vagin, ce n’est pas anodin puisque le fameux point G se trouve à cet endroit.

L’inconvénient de cette position, à éviter si les deux partenaires sont de taille trop différente, genre la femme faisant 1m 55 et lui 1m 90 cela fait quand même 35 cm de différence même si monsieur est bien monté, il aura du mal à rester à l’intérieur de sa fiancée.

Enfin, cette position peut favoriser le coït anal. Même si ce n’est pas à conseiller pour démarrer.

Vendredi 01 Mars
Canada Fetish

Sadomasochisme

Actualité BDSM

Quebec : Sadomasochisme: Patrick Deschatelets coupable d’homicide involontaire

Qualifiant les gestes du pompier Patrick Deschatelets d’«abominables, cruels et inhumains», le juge Claude Provost l’a déclaré coupable d’homicide involontaire et de négligence criminelle ayant causé la mort, jeudi, au palais de justice de Longueuil.

«La preuve démontre hors de tout doute raisonnable que ces gestes ont démontré une insouciance déréglée et téméraire à l’égard de la vie ou de la sécurité de la victime», a dit le magistrat. Pendant la lecture du jugement, l’accusé, qui est en liberté, est resté accoudé à côté de son avocat, faisant dos à la salle d’audience.

Le drame est survenu le 23 février 2008 lors d’une activité de sadomasochisme, au sous-sol du domicile de Patrick Deschatelets, à Saint-Bruno-de-Montarville.

Environ 24 heures après le début de la séance, l’accusé a attaché un lourd collier de métal au cou de la victime, qu’il fréquentait depuis quatre mois. Le collier était attaché à une chaîne fixée au plafond, de sorte que la femme de 39 ans était contrainte de rester debout. Ses poignets étaient menottés.

Patrick Deschatelets a retrouvé sa partenaire inconsciente après s’être absenté une vingtaine de minutes pour aller acheter des pâtes à l’épicerie. Elle est morte pendue par le poids du collier, qui, aux yeux de juge, s’apparentait «davantage à un instrument de torture du Moyen-Âge qu’à un objet de décoration, de parure ou d’ornement».

Claude Provost a souligné qu’il n’existe pas au Canada de décision ayant tracé les paramètres légaux d’activités sadomasochistes. Les adeptes peuvent suivre certaines recommandations, dont celles de ne pas abandonner une personne placée dans une situation de vulnérabilité. Il est aussi conseillé d’utiliser un code pour indiquer au partenaire de cesser une activité trop douloureuse.

Patrick Deschatelets, pompier à Montréal, n’avait pas pris ces précautions.

L’homme de 46 ans a fait subir à la victime «de multiples vexations de tous ordres»: il lui a, entre autres choses, administré des décharges de taser et demandé de boire son urine. «Son intégrité, son équilibre psychologique, sa liberté, sa dignité ont été durement mis à l’épreuve», a dit le juge Claude Provost.

Patrick Deschatelets a répété à plusieurs reprises que la victime, qui jouait le rôle de la «soumise», était consentante. Or, «cet argument est sans valeur d’un point de vue juridique», a fait valoir le juge Provost. À titre de comparaison, il a souligné qu’un conducteur qui consent à ce qu’une personne pratique le surf en voiture pourrait faire face aux mêmes accusations.

En sortant de la salle d’audience, la soeur cadette de la victime a souri, soulagée par la conclusion de ces cinq années difficiles. «Ç’a été une catastrophe pour toute la famille», a-t-elle dit, soulignant la détresse qu’a pu ressentir le fils de la victime, qui n’avait que 9 ans lors du drame.

Les plaidoiries sur la peine auront lieu le 17 avril. Le tribunal a ordonné l’arrêt du procès sur le chef d’homicide involontaire, invoquant la règle selon laquelle une personne ne peut être punie plus d’une fois pour la même infraction.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :