Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Samedi 11 Mai
Exhibitionnisme

Insolite

Le naturiste se promenait près du couvent

Les gendarmes ont dû intervenir lundi pour admonester un naturiste irlandais de 46 ans qui se promenait dans le plus simple appareil à proximité du prieuré de Châteaufort (Alpes-de-Haute-Provence), havre d’une communauté de bénédictines, a-t-on appris mardi auprès des gendarmes. "Une religieuse de la Congrégation de Saint-Jean s’est inquiétée d’un homme entièrement dévêtu qui se promenait près du prieuré. La religieuse a appelé la gendarmerie à plusieurs reprises", a indiqué la gendarmerie.

Les militaires de la commune de Turriers sont alors intervenus pour admonester le promeneur imprudent. Comprenant le trouble causé, le quadragénaire a présenté ses excuses. Il a expliqué qu’il pensait être totalement seul et souhaitait profiter "des belles collines des Alpes-de-Haute-Provence".

Vendredi 10 Mai
Angleterre Fetish

Insolite

Littérature SM

Du porno hardcore dans les livres pour enfants

De futurs lecteurs d’EL James ?

Quelques jeunes lecteurs britanniques viennent d’avoir une sacrée surprise. Alors qu’ils pensaient lire un livre de fantasy bien gentil, ils sont tombés sur des pages de littérature pornographique. A priori, peu d’exemplaires sont concernés, mais cela a quand même donné lieu à des excuses de la part de l’imprimeur.

À force de banaliser la littérature pornographique, les imprimeurs ne savent plus faire la différence entre un livre pour adolescents et des scènes réservées à un public adulte. Blague à part, c’est une erreur sans mauvaise intention qui a conduit le livre Otherworld d’Adrian Bailey à comporter des pages de littérature adulte.

Là où l’affaire est encore plus gênante, c’est que le livre est vendu au profit d’une association caritative de l’île de Man, au Royaume-Uni. Heureusement, peu d’exemplaires sont concernés par cette erreur. Les exemplaires en question font figurer 22 pages de pornographie hardcore que même certains parents hésiteraient à lire eux-mêmes.

Ce qui a bien entendu provoqué l’émoi des différentes personnes concernées, à commencer par l’auteur. L’éditeur a qualifié la situation d’« horrible » et les responsables de l’organisation caritative ont quant à eux été « choqués ». Cela dit, cela fait un peu de pub à peu de frais pour leur action. Pas forcément la meilleure en termes d’images, mais de la publicité quand même.

En revanche, cela va représenter un manque à gagner important, puisque tous les exemplaires vont devoir être renvoyés à l’éditeur, alors que l’imprimeur dénombre seulement six exemplaires fautifs. Les parents qui trouveraient des passages hardcore dans le livre sont donc priés de retourner le livre à l’éditeur MP Publishing. Une information relayée par la BBC tout de même.

Vendredi 10 Mai
Actualité BDSM

Insolite

Littérature SM

La pornographie, un nouveau sujet de recherche universitaire

Etudier l’anatomie de la culture jusque dans l’os

Oh oui... non, plus fort ! On n’arrête pas les coups de reins de la recherche, et c’est ce que nous rappelle une publication destinée à fleurir dés ce printemps. Alors que les Fifty Shades ont déclenché une déferlante de littérature rose l’an passé, le Routledge, une nouvelle revue scientifique, invite les chercheurs à se pencher sur les produits culturels jugés pornographiques. Avec un regard critique, ces experts d’un genre nouveau ne manqueront pas de matière à mettre à nu. Et c’est Julian Barnes qui va être content.

Malgré l’engouement pour l’érotisme littéraire, impulsé sans doute par le succès hors norme du Mummy Porn, la pornographie littéraire ne constituera qu’une partie de ce nouveau créneau de la recherche universitaire, qu’entend passer à la loupe le Routlege.

Les thèmes abordés dans la revue, toujours en lien avec la pornographie, s’intéresseront aux aspects non seulement culturels et artistiques, mais également sociologiques, criminologiques, technologiques, médiatiques... les champs de recherche ne manqueront pas.

L’étude du phénomène porno n’en est qu’à ses balbutiements, paraît-il, et les points de vues souvent très arrêtés ne divergeraient pas moins pour autant. Parmi les commentateurs, l’on grogne à la phallocratisation, ou l’on miaule à la libération des genres, des transgenres et autres subgenres.

Un peu moins d’un demi-siècle après les années 1970, les rédacteurs de la publication entendent bien ne pas se laisser inhiber par les anciennes ambivalences. Leur but annoncé est de secouer la recherche universitaire, et mettre à profit le principe d’évaluation par les pairs dans un domaine inexploré par la recherche scientifique.



Via The Guardian.

15 mai 2013 – Munch Dîner-Débat n°71 : “l’amour BDSM, premiers pas, premières gifles”

Comme chaque troisième mercredi du mois, PariS-M vous propose une rencontre-débat autour d’une assiette au restaurant Le Couvent, 69 rue Broca Paris 75013 (métro L7 Gobelins).

“l’amour BDSM, premiers pas, premières gifles”

Venez en débattre avec nous pour cette 71ème édition. Le débat sera animé par D’Ange Heureux, l’un des nouveaux adhérents.

“vous venez de trouver l’âme soeur, enfin vous semble-t-il, quelles sont les erreurs à ne pas / plus commettre ?
En effet, que nous soyons D ou s, n’avez-vous pas l’impression que nous retombons toutes et tous toujours dans les mêmes travers, les mêmes erreurs ?
Alors autant en discuter, et que cela nous fasse avancer.
Que vous soyez no-vice ou ancien(ne) venez partager votre vécu, poser vos questions, décoder les usages et les enfantillages :
- je suis fidèle, et toi ?
- un contrat ou pas ?
- H24, ou pas ?
- on s’affiche, ou pas ?
et finalement :
- on SaiMe, ou pas ?”

Les nouveaux sont accueillis avec plaisir.

Une ex-porno star sur les traces de EL James : 50 nuances de Sasha Grey

Avec son ouvrage, The Juliette Society, Sasha Grey gravira les échelons des meilleures ventes de livres outre-Manche, dans un domaine particulièrement prisé : la littérature érotique. Tout tourne autour d’un club extrêmement sélectif, dont la première préoccupation est les jeux sexuels. À 25 ans, l’ancienne actrice se reconvertit et a opté pour un récit qui semble tout à fait dans l’air du temps.

Cette Américaine qui pratique désormais l’écriture s’inscrit dans une filiation 50 shades of Grey assez évidente, en ce qu’elle explore les mondes du SM ainsi que du bondage. Cette parution, à venir sous peu, sera commercialisée dans une vingtaine de pays, et Hollywood en a déjà acheté les droits d’adaptation.

Or, si le style de EL James a régulièrement été critiqué pour sa platitude, celui de Sasha Grey est plus personnel, et les critiques y voient des élans de Raymond Chandler, avec une sensualité puissante. D’autant qu’elle n’en est pas à son premier volume : en 2008, son agent lui propose d’écrire un premier texte, mais c’est avec la trilogie de James qu’elle va avoir l’inspiration. « Je voulais créer des personnages dans un monde qui s’ancrait dans un monde de fantaisie, mais je ne recherchais surtout pas une femme-cliché en quête d’un Monsieur Parfait », explique-t-elle à l’Independent.

Explorant la sexualité, plutôt que d’en présenter les côtés obscurs et sombres, Shasha assure qu’elle envisage son travail comme celui d’une scénariste, d’autant que le premier ouvrage a amplement conforté son idée de se lancer définitivement dans le livre.

Alors The Juliette Society, un succès ? Bon, si les critiques saluent un certain style, il ne faut pas oublier que le récit est assez secondaire dans ce livre, et que les scènes de sexe priment largement. Au point qu’on les percevrait assez facilement comme des éléments gonflés, voire irréels. Mais l’écriture reste prise très au sérieux. « Je voulais exprimer mes centres d’intérêt, d’une manière sûre, mais je voulais aussi apporter quelque chose de nouveau à la pornographie, de changer ce que j’ai vu à l’écran », souligne-t-elle.

En passant de la caméra aux pages, elle souhaitait aussi dépasser les limites qu’imposent les cadres du film pornographique. « Vous ne pouvez jamais complètement vous abandonner dans l’instant, car vous êtes filmés. » Seule échappatatoire : sourire ?

Jeudi 09 Mai
Brigitte Lahaie

Sexualité

Actualité BDSM

Est-ce aux femmes de draguer ?

Avec le beau temps qui arrive enfin, les femmes se dénudent pour le plus grand plaisir de tous mais est-ce pour autant à elles de draguer ?

On parle d’égalité, de parité mais il semble bien que ce soit toujours l’homme qui fasse le premier pas, même si certains d’entre eux avouent que parfois, ils aimeraient bien être séduit.

Peu de femmes osent, même sur Internet, faire des avances franches. Les femmes restent encore assez timides. Si je leur demande pourquoi elles sont tellement passives, les arguments qui reviennent le plus souvent sont les suivants :

- Je ne veux pas passer pour une allumeuse ou une salope.

- Je préfère me faire désirer et de toute façon, il ne faut jamais coucher le premier soir.

Ainsi, la femme attend encore le prince charmant mais l’homme, depuis leur émancipation, a peur d’être accusé de harcèlement sexuel. Bien sûr, je schématise un peu mais je vous assure, de nombreux célibataires (hommes et femmes) souffrent de rester seuls car ils n’arrivent plus à se rencontrer.

Permettez-moi de faire le parallèle avec la nature. Dans le monde animal, le mâle est à l’affut du moindre signe que lui envoie la femelle. Dès qu’il sent une disponibilité, il n’hésite pas à aller à l’assaut quitte à se faire repousser mais au moins, il se sera comporté en mâle digne de ce nom. Et si de manière plus ou moins inconsciente l’être humain se devait de respecter ces règles ?

Ainsi, les femmes ne doivent pas se jeter sur leur proie car l’homme se sentirait en danger dans sa virilité mais elles doivent néanmoins être plus claires dans les signaux qu’elles envoient.

Mesdames, n’hésitez pas à prendre l’initiative d’une séduction appuyée. Et pourquoi pas en leur demander un service, aucun homme digne de ce nom ne résiste à venir en aide puisque justement cela valorise sa masculinité.

Quant à coucher le premier soir ? On regrette plus souvent d’avoir été trop vite que trop lentement. Seuls les hommes sans scrupules vous jetteront parce que vous aurez refusé de faire l’amour. Les autres sauront être patients, à condition toutefois qu’ils sentent que vous avez laissé la porte entre-ouverte !

Chronique parue dans http://www.brigittelahaie.fr

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :