Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Vendredi 24 Mai
Brigitte Lahaie

Sexualité

Les positions sexuelles conseillées par Brigitte Lahaie : La revanche d’Eve

Nombreuses sont les femmes qui ont un jour rêvé d’avoir un pénis ou, tout au moins, de dominer leur partenaire. Réjouissez-vous, Mesdames, car voici la position qui vous permettra d’assouvir ce fantasme.

Elle ressemble à s’y méprendre au Missionnaire, à la différence près que les rôles sont inversés. Non seulement la femme est sur son partenaire, mais celui-ci relève les jambes, comme en signe de soumission. Elle se sent active et dominatrice, tandis qu’il se sent à sa merci, presque pénétré, à mille lieues des représentations ordinaires de la virilité.

Mais celà n’est pas si simple à réaliser. Tout d’abord, la pénétration exige quelques précautions. Dans cet angle, il faut redresser le pénis suffisamment vers le haut pour qu’il puisse parvenir jusqu’à l’entrée du vagin. La femme doit poser un genou entre les cuisses de son partenaire et prendre appui sur le sol avec le pied opposé.

Ce premier instant passé, il est nécessaire de rester prudent. Tout mouvement brusque pourrait blesser l’organe mâle.

C’est pourquoi l’homme doit bien relever les fesses et accompagner les mouvements qui partent du bas-ventre de sa partenaire. C’est à elle, bien sûr, de donner le tempo par des mouvements de hanches amples et néanmoins mesurés.

Cette position permet de stimuler des zones du vagin qui sont d’ordinaire un peu délaissées. Pour les plus avertis, elle se prête bien à la sodomie masculine, à l’aide d’un jouet intime (un gode-ceinture) par exemple.

Sans aller jusqu’à cette extrême, cette position donne à l’homme des sensations étonnantes car sa prostate est comprimée par le poids de sa compagne et les mouvements du coït.

Elle est particulièrement recommandée pour une première stimulation anale ; commencez alors avec un unique doigt bien lubrifié. Celà demande bien sûr une parfaite complicité entre les deux amants et une grande dextérité.

Festival de Cannes 2013 : Eva Longoria sans culotte et le décolleté de Laury Thilleman - ex Miss France - font jaser Twitter!

Tant attendue sur le tapis rouge de Cannes samedi, Eva Longoria a fait une apparition des plus remarquées accompagnée de… son tampon ! Et Laury Thilleman a offert aux regards un décolleté particulièrement osé!

Après le décolleté sexy de Laury Thilleman au Festival de Cannes 2013 qui a séduit Twitter, c’est au tour d’une autre personnalité féminine toute aussi séduisante de charmer - ou plutôt choquer - les festivaliers… et la Twittosphère toute entière ! Alors qu’elle foulait le tapis rouge, lors de la montée des marches du film Jimmy P. (Psychotherapy of a Plains Indian), les objectifs langoureux des appareils photo ont été servis ! Levant sa jolie robe verte fendue pour éviter qu’elle ne traîne dans les flaques d’eau, l’actrice l’a un peu trop relevée… laissant entrevoir une double surprise : non seulement elle ne portait pas de culotte, mais son tampon a lui aussi voulu taper la pose ! Heureusement, même dans ces moments gênants, la desperate housewives sais réagir toujours avec autant de classe.

Laury Thilleman semble ne pas avoir retenu les leçons de ses précédentes prestations télévisuelles… A moins qu’elle cherche à provoquer la Twittosphère ! Après son passage en maillot de bain dans Splash, c’est son décolleté dans Vendredi tout est permis qui agitait Twitter. Et l’ex Miss France ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’elle a fait une apparition des plus remarquées sur le tapis rouge du Festival de Cannes, aux côtés de son amie Delphine Wespieser, le 16 mai dernier ! En effet, la jeune femme a choisi une robe au décolleté plus que plongeant… et sexy, pour le plus grand plaisir de ses fans !

«Il n’y a pas deux facettes du porno, la bonne et la mauvaise»

Feona Atwood, professeure à l’université du Middlesex au Royaume-Uni, spécialiste de la place du sexe dans la culture contemporaine, va lancer avec Clarissa Smith, de l’université de Sunderland, une revue scientifique sur la pornographie. Elle explique la pertinence du projet et sa volonté de dépasser l’idée que le porno doit être analysé sous une optique de bien et de mal.

Pourquoi voulez-vous lancer une revue scientifique dédiée aux «Porn studies»?

Routledge (ndlr: un éditeur, notamment de revues scientifiques) souhaitait une revue sur cette question et nous a proposé d’y réfléchir. Ça nous a pris du temps, on voulait bien faire. Notre but est plutôt ambitieux: nous voulons proposer un espace à tous les chercheurs qui étudient toutes les sortes de pornographies, anciennes et actuelles, et partout dans le monde. Et cela doit inclure l’étude du porno comme industrie, manière de travailler, pratique culturelle et de genre, et la place que cela prend dans la vie des gens, la manière dont cela les fait réfléchir à leur sexualité, leurs désirs, leurs fantasmes. On travaille actuellement sur le premier numéro qui sortira en 2014.

Vous pensez que le porno a vraiment besoin d’être mis à part ? Ce n’est pas une partie des études sur la sexualité ?

Le terme de «porn studies», utilisé depuis le début des années 90, est relié aux études sur la sexualité, le genre et les questions queer. Mais c’est aussi lié de manière forte aux études sur les médias ou le cinéma, car c’est une forme de culture populaire. Et, bien sûr, les chercheurs sur ces questions écrivent déjà sur le porno dans diverses revues. Mais on s’intéresse tellement au porno désormais, notamment de manière académique, que nous avons jugé qu’il était pertinent de lancer une revue dédiée. Certains de nos papiers seront sur les questions de sexualité, mais d’autre sur des sujets autour de l’âge, de la nationalité des acteurs ou des consommateurs, de l’industrie ; nous aborderons de très nombreux aspects.

Qu’est-ce qui est pour vous le plus intéressant dans l’évolution du porno depuis dix ans ?

Il y a de nombreuses choses différentes qui sont intéressantes. L’une d’elle particulièrement est la manière dont la production et la circulation du porno ont changé avec les nouvelles technologies. Une autre est l’arrivée apparente de nouveaux consommateurs, comme les jeunes femmes par exemple

Dans l’une de vos récentes études, «pornography research online», pourquoi vous êtes vous seulement intéressés aux personnes qui aiment le porno et pas à la population dans son ensemble?

Souvent, dans les précédentes recherches sur cette question, on a demandé aux gens ce qu’ils pensaient de la pornographie sans se soucier de savoir s’ils en regardaient ou s’ils savaient vraiment ce que c’était. Nous, nous sommes dans une tradition «d’audience studies», plus qualitative. Nous nous intéressons aux personnes qui consomment vraiment ce média, la vraie audience. Nous voulons comprendre l’expérience et la relation des gens vis-à-vis du porno.

Dans votre revue, vous voulez seulement montrer le bon côté du porno, ou les deux facettes?

Nous essayons de dépasser l’idée qu’il y a deux facettes du porno, la bonne et la mauvaise. Comme de la même manière les chercheurs ne se demandent pas si un roman, un film ou un journal sont bons ou mauvais, on veut aller plus profond dans les détails. Notre revue sera critique, cela veut dire que nous serons analytiques, pas que nous essaierons d’effectuer une différentiation entre ce qui serait de la bonne et de la mauvaise pornographie.

Recueilli par Quentin Girard pour Libération Next

Mercredi 22 Mai
Exhibitionnisme

Actualité BDSM

Insolite

Une féministe seins nus mime un suicide devant Notre-Dame avec une arme factice

Une féministe de Femen s’est exhibée seins nus et une arme factice à la bouche mercredi devant l’autel de Notre-Dame de Paris pour dénoncer "le fascisme" au lendemain du suicide, exactement au même endroit, d’un essayiste d’extrême droite.

Perchée sur de hauts talons, la jeune militante au buste nu recouvert de l’inscription "Que le fascisme aille en enfer" et seulement vêtue d’un mini-short rouge sur collants noirs, a braqué une arme en plastique. Elle l’a ensuite portée à la bouche, mimant le geste de l’écrivain Dominique Venner la veille, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Cette figure d’extrême droite, âgé de 78 ans et violemment opposé au mariage homosexuel, ancien militant de l’OAS et auteur d’ouvrages d’histoire ou sur les armes, s’est suicidé mardi après-midi dans la cathédrale, un événement sans précédent qui a nécessité l’évacuation de centaines de visiteurs.

"Honte!", "folle!" ont crié en espagnol ou en italien certains visiteurs interloqués alors que la militante scandait "Que le fascisme repose en enfer", mais aussi "Dans les homosexuels nous croyons", slogan qui était également peint en larges lettres noires sur son dos.

L’action n’a duré que quelques minutes. La jeune femme est repartie vers la sortie, manteau marron sur le dos, avant d’être interceptée par les agents de sécurité du site puis interpellée par la police à l’extérieur.

Peu après l’incident, plusieurs centaines de visiteurs ont quitté l’édifice et les portes ont été fermées pendant un quart d’heure.

En février, plusieurs militantes des Femen s’étaient déjà exhibées dans Notre-Dame pour fêter, à leur manière, le renoncement du pape Benoît XVI à sa charge pontificale.

Mercredi 22 Mai
People

Cinéma

Exhibitionnisme

La très jolie actrice Zoe Saldana se déshabille pour le magazine Allure et affirme "qu’elle adore vivre nue"

Zoe Saldana, qui est sans aucun doute, l’une des plus belles actrices, pose entièrement nue dans le nouveau numéro du magazine de mode américain Allure.

L’ex de Bradley Cooper a également accordée une interview à la télévision américaine dans laquelle ell explique adorer être nue chez elle régulièrement:

"Du coup je dois faire attention à qui arrive chez moi et quand il y a les jardiniers je suis obligé de tirer les rideaux" dit-elle.

Et de préciser: "J’adore vraiment être nue avec ma famille".

L’actrice sera à l’affiche de trois films cette année, dont "Blood Ties" de Guillaume Canet.

Mercredi 22 Mai
Suisse Fetish

Sexualité

Actualité BDSM

Suisse : Un nombre croissant de lupanars proposent monts et merveilles pour un prix fixe. Une tendance «inquiétante», selon plusieurs experts.

Un nouveau concept fait son apparition dans les bordels suisses. Le «flatrate-sex» permet aux clients de coucher avec autant de femmes qu’ils veulent pour un prix forfaitaire. Inquiète, l’avocate zurichoise Silvia Steiner, spécialisée dans la traite d’humains, constate que le nombre d’établissements proposant cette offre ne cesse d’augmenter.
Un bordel de Dübendorf (ZH) appâte ainsi ses clients avec le slogan suivant: «Jusqu’à 60 filles par jour pour un prix fixe de 160 fr., repas compris.» Pour 300 fr. les deux heures, un autre établissement dans le canton de Thurgovie promet du «sexe à discrétion» tous les mercredis, samedis et dimanches. Un gérant d’une maison close, souhaitant rester anonyme, affirme que le «flatrate-sex» est très rentable: «On ne le proposerait pas si ça ne marchait pas. En plus, les hommes se surestiment. Souvent, ils ne couchent pas avec plus de deux femmes.»
Le nouveau concept en vogue ne plaît pas à Rebecca Angelini, porte-parole du centre d’assistance aux victimes de la traite des femmes (FIZ): «C’est totalement irrespectueux envers les prostituées. Ça pourrait devenir dangereux si les femmes ne
peuvent plus refuser de clients. Elles doivent avoir le choix, avec ou sans forfaits fixes.»

En Allemagne, le phénomène sexe à gogo existe depuis plusieurs années. De grands débats ont lieu actuellement pour savoir s’il faut interdire ce concept.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :