Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Dimanche 21 Juillet
Evènements fetish

Nuit Elastique

Soirées fetish

Nuit Élastique N°127 : mercredi 14 août 2013

La Nuit Élastique est la soirée vinyle, latex & cuir qui fait référence à Paris.
Fondée en 1998 par Francis Dedobbeleer, graphiste, photographe et DJ impliqué dans le milieu SM et fétichiste depuis plus de 30 ans, elle a fêté sa 100e édition en mai 2011.
Ce qui fait le succès et la particularité de la Nuit Élastique est le fait que pour pouvoir y participer il faut obligatoirement être habillé en vinyle, en latex et en cuir. Ce qui peut passer pour une contrainte est, en réalité, la véritable clé du succès de la Nuit Élastique dont la fréquentation varie de 200 à 750 personnes selon les lieux où elle est organisée (caves, bateau, péniche...).
L’équipe de la Nuit Élastique est entièrement composée de vrais fétichistes et SM tous artistes dans des domaines variés (photographes, DJ’s, musiciens, graphistes, webmasters, stylistes, fetish modèles, comédiens...)

TENUE VINYLE, WETLOOK, LATEX & CUIR
STRICTEMENT OBLIGATOIRE !

Strict minimum : pantalon ou jupe dans l’une de ces quatre matières

PENICHE HENJO
Quai de la Tournelle / Notre-Dame – 75005 Paris

Métro :
Saint-Michel (ligne 4)
Saint-Michel-Notre-Dame (RER)
Infoline : 06 58 67 61 95

Dimanche 21 Juillet
Brigitte Lahaie

Sexualité

Les positions sexuelles conseillées par Brigitte Lahaie : La contre poussée

Voilà une position tout à fait simple qui pourrait presque être pratiquée par tous. Et pourtant, elle est moins facile qu’elle n’y paraît !

Tout d’abord, l’homme doit supporter sa partenaire sur ses cuisses, ce qui lui demande une certaine force et un rein solide pour pouvoir continuer à ½uvrer sans trop se fatiguer.

Quant à la femme, elle doit être assez légère !

Cette position convient bien aux partenaires féminines assez petites et menues. Elles sont ainsi levées par leur compagnon qui a ainsi l’impression de vraiment la posséder.

Elle peut s’abandonner totalement et les sensations sont au paroxysme.

Tout d’abord, l’homme peut admirer le corps de sa partenaire ainsi mis en valeur tout en ayant un ½il sur leurs sexes. Les hommes aiment bien voir ce qui se passe lorsqu’ils font l’amour. Il peut aussi caresser le clitoris de sa compagne, bref il est très présent.

Tous les attouchements sont permis dans cette posture pour les deux partenaires.

Cette position mérite mieux qu’un essai si elle peut être pratiquée.

Vous pouvez mettre un coussin derrière le dos du monsieur, ou il peut aussi s’adosser au mur.

La pénétration n’est pas particulièrement difficile mais c’est à la femme de prendre les initiatives.

Quant au coït, il est intéressant, bien différent d’une position allongée puisque la verge ne forme pas le même angle. Elle est plus présente sur la face interne du vagin qui, on le sait, est plus innervé.

Samedi 20 Juillet
Australie fetish

Exhibitionnisme

Insolite

Australie: Un champion de rugby anglais poste ses photos nu sur le net et fait polémique

Un champion de rugby anglais, qui joue en Australie, se retrouve une nouvelle fois au centre d’une polémique après avoir posté des photos de lui entièrement nu sur le net.

George Burgess connu pour ses frasques sort pourtant à peine d’un procès pour avoir provoqué un incident ce qui lui avait déjà valu de se retrouver en Une des média s.

Il a ainsi été condamné en fin de semaine dernière à 10.000 dollars d’amende et à deux matchs de suspension...

Mais ces photos sont une nouvelle étape dans la vie du "bad boy".

Après la publication de ces photos qui ont fait la Une des médias locaux, son club a annoncé qu’il ne lancerait aucune procédure contre lui.

Vendredi 19 Juillet
Site Web

Etats-Unis Fetish

Actualité BDSM

Insolite

Un accro au porno accuse Apple

Un adepte de la marque à la pomme reproche au navigateur Apple de l’inciter à consulter des sites pornographiques.

L’INFO. C’est l’histoire d’un homme adepte des sites pornographiques, mais qui préfère y voir une faille dans le système de suggestion de son navigateur Web, Apple Safari. Récit d’une plainte pas comme les autres déposée aux États-Unis en juin dernier et révélée dimanche par le site spécialisé ArsTechnica.

Une plainte pour "dépendance aux vidéos pornographiques". Chris Sevier est un avocat américain habitant dans l’état du Tennessee. Alors qu’il s’apprête à consulter le site Facebook, au moment de taper l’adresse du réseau social dans Safari, ce navigateur conçu par Apple lui propose un autre portail : Fu**book.com, un site coquin. Une suggestion qui a réveillé "sa sensibilité biologique de mâle" et "conduit à une dépendance indésirable aux conséquences néfastes", comme il le raconte dans sa plainte de 50 pages (!!!) déposée contre Apple.

Pourquoi Apple est-il visé ? Le géant américain est dans le viseur de Chris Sevier car l’Américain estime qu’Apple devrait proposer, par défaut, un filtre empêchant les internautes d’accéder à ces sites sur Safari. L’homme, âgé de 32 ans, va plus loin et n’hésite pas à affirmer que la firme californienne pousse au "trafic sexuel" et à la "prostitution enfantine". Pour Chris Sevier, il s’agit d’une "concurrence déloyale" entre sa femme, "qui n’a plus 21 ans" et toutes les femmes mise en avant par le site porno. Depuis, l’avocat a non seulement divorcé mais a également été hospitalisé pour dépression, désormais incapable de différencier les films X de la réalité.

Pas de motivation financière ? Au regard du discours de Chris Sevier, on imagine une requête motivée par l’appât d’un éventuel dédommagement financier. Mais à en croire le plaintif, une simple modification de Safari pourrait lui suffire, via un système de filtre empêchant l’accès à certains sites destinés aux adultes. Mieux, à en croire Chris Sevier, cela pourrait non seulement avoir un impact positif pour les internautes mais également pour l’industrie du X, au même titre que les portails incitant au piratage sont actuellement bloqués par certains navigateurs. Une plainte qui a peu de chances d’aboutir, d’autant que comme le rappel le site MetroNews, le principal concerné avait été exclu du barreau de Nashville, dans le Tennessee, pour "maladie mentale", en 2011.

Jeudi 18 Juillet
Japon fetish

BD et BDSM

Asie fetish

Go Nagai, fulguropoint-G

Ça va ça vient. Le dessinateur crée «Kekko Kamen», une série érotico-comique qui électrise les Nippons.

Elle est pendue par les pieds, en petite culotte, poings fermement liés par plusieurs tours de corde. Mayumi la mauvaise élève reçoit sa punition. A coups de sabre en bois, les profs de torture rougissent son dos nu. Ils ont la bave aux lèvres. Et quand l’un d’eux suggère d’utiliser ses seins comme coussins à épingles, la belle se fait dessus.

Bienvenue à Sparta, petit lycée niché dans les montagnes japonaises, avec «taux d’admission effrayant de 100%» au bac. Ici, les étudiants triment du matin au soir, n’ont pas de repos le week-end, pas le droit de sortir, nada. Mercredi et samedi, examens pour tout le monde. Ceux qui récoltent une note en dessous de 19 ont droit à une correction. De quoi faire passer à quiconque l’envie d’oublier ses tables de multiplication. Mais Mayumi s’obstine à ne jamais retenir la leçon.

Hymne. Heureusement, Kekko Kamen veille sur elle. Tous en ch½ur ! «Tu ne connais pas son visaaage / Mais tu connais son cooorps / Kekko Kamen la juuusticière / Est une bonne persooonne / Rapide comme le vent / Elle te montrera TOUT / Qui peut bien être Kekko Kamen ?» Son hymne retentit quand la culotte de Mayumi ne tient plus qu’à un fil. Elle déboule à oualpé, en mode 90D-60-90, nunchaks tourbillonnants prêts à péter des dents, cagoule à oreilles de lapin et bottines en cuir rouge. Tellement bien gaulée que les méchants lubriques la matent plus qu’ils ne se battent, puis tombent sourire aux lèvres, terrassés par la technique secrète du «saut des poils pubiens» (enchaînement d’un bond jambes écartées, d’un plaquage vagino-facial et d’une strangulation avec les cuisses).

Présenté comme ça, Kekko Kamen donne l’impression d’être du grand n’importe quoi. C’est le cas. La série paraît en septembre dans la revue Monthly Shonen Jump. Go Nagai avouera l’avoir lancée comme une «blague». «Je l’avais envoyée à mon éditeur en pensant qu’il la refuserait ; sauf qu’il a adoré», racontera le dessinateur dans une conférence donnée en 2008 à la Japan Expo. Un délire que ne goûtent pas les maisons d’édition françaises, puisqu’à ce jour aucune ne s’est lancée dans la traduction des aventures de l’héroïne sans foi ni bas. Au mieux, les scans des onze premiers chapitres sont en anglais sur Internet.

Pervers. Nagai est connu pour (au moins) deux innovations dans la BD japonaise. La plus célèbre est l’invention du genre mecha avec Mazinger Z, adapté en dessin animé sous le nom de Goldorak, dans lequel les personnages pilotent des robots géants depuis un cockpit placé à l’intérieur de la machine. La seconde réside dans l’introduction par l’auteur d’éléments érotiques dans les shonen, les mangas pour jeunes garçons, contribuant ainsi à définir le genre ecchi dont le domaine s’arrête à la lisière de la pornographie.

C’est avec Harenchi Gakuen, sa toute première série, que Nagai inaugure la veine érotico-comique qu’il reprendra quelques années plus tard dans Kekko Kamen. D’un feuilleton à l’autre, l’auteur passe d’une école primaire où les garçons regardent sous les jupes des filles à un lycée où les profs passent leur temps à arracher des soutifs. Seule constante : qu’ils soient adultes, ados ou gamins, les personnages masculins sont d’incorrigibles pervers. Et ce n’est pas en faisant apparaître une bonasse à poil chaque fois qu’ils maltraitent une fille que cela risque de s’arranger.

Par Emlile Barate pour Libération

Mercredi 17 Juillet
Sexualité

Radio

La radio mélange les corps

Cet été sur France Inter, à 9 h 55 on parle cru. Mais pas cul, se défend le journaliste Baptiste Etchegaray, présentateur de l’émission «Les corps intermédiaires».

«Moi je milite pour le retour du poil», «J’envoie un nichon de temps en temps comme ça à des amants réguliers», «On a joué au pompier pendant deux heures. Et là, c’était merveilleux.» Ces petites phrases, presque coquines, on peut les entendre sur France Inter tous les matins à 9h55. Pendant l’été, la nouvelle émission Les corps intermédiaires proposent pendant quatre minutes une petite pastille de sexualité contemporaine.

Le journaliste Baptiste Etchegaray, voix chaude et rieuse, est allé à la rencontre de «filles et de garçons». Il «raconte comment ils draguent, couchent, tombent amoureux, vivent ensemble à l’ère de l’espionnage sur Facebook, des applications iPhone et du sexting». Les interviews sont rafraîchissantes. Les témoignages sont sincères. Arthur drague sur Grindr, application de rencontres gays, Anatole surfe sur Adopte un mec et cherche des aventures sexuelles originales. Joséphine elle manie le sexto à merveille et a un blog où elle recense des photos de bites. Des histoires presque ordinaires.

A cette heure de la journée on n’a pas forcément l’habitude d’entendre des paroles aussi crues et donc sincères sur ces questions. D’ailleurs, dans les commentaires sur le site Internet de la radio s’affrontent ceux qui adorent et d’autres qui dénoncent. «France Inter verse dans le racoleur et nous inflige quatre minutes de trop : trop de pornographie, vide existentiel, grossièretés et voyeurisme», peut-on lire par exemple.

Baptiste Etchegaray comprend que cela puisse déranger un peu «à 10 heures du matin, avec les enfants, mais pour moi c’est plus une chronique société que cul. Mais si on l’avait diffusée tard dans la nuit, ça n’aurait été perçu que comme du sexe. Moi, ce qui m’intéressait, c’est pourquoi les gens se rencontrent, pourquoi on est en recherche permanente et pourquoi on se retrouve finalement assez seul».

Seul bémol, le profil pour le moment très urbain parisien branché des personnes interrogées. Sur France Inter, on pouvait espérer un public un peu plus diversifié, ce qui aurait permis de sortir du triptyque célibataires/sites de rencontres/sorties qui n’est pas le quotidien de tous les auditeurs. «C’est aussi une histoire de budget, reconnaît Baptiste Etchegaray, mais il y aura des gens de banlieues et d’ailleurs. Là j’ai interviewé une jeune bonne s½ur qui raconte sa rencontre avec Dieu, c’est vraiment un profil différent».

«Ce n’est pas non plus une étude de la sexualité aujourd’hui, tempère-t-il. Ce sont des histoires de rencontres, des jeunes gens qui sont drôles, intelligents, qui se confient et que l’on prend plaisir à écouter».

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :