Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Samedi 12 Octobre
Brigitte Lahaie

Sexualité

Les positions sexuelles conseillées par Brigitte Lahaie : La conference

Pour cette position de ...harcèlement sexuel, il faut bien sûr que les deux partenaires soient consentants !

Tout d’abord, quelques conseils judicieux : Monsieur se retrouve assis sur le siège, donc attention si c’est une chaise avec des roulettes car la fixité est sérieusement compromise et ça devient dangereux. Ensuite, si vous la pratiquez sur le lieu de travail, veillez à condamner la porte du bureau et débranchez le téléphone car on n’interrompt pas une réunion de travail aussi importante…

Donc ces détails réglés, l’homme peut accueillir sur ses genoux sa partenaire qui lui présente ses fesses. Ensuite, elle s’accoude sur le bureau et subit les assauts de son patron. Je vous conseille de veiller à la bonne distance de la chaise par rapport au bureau avant de vous installer. Trop loin, la verge pourrait sortir, trop près, cela donne moins d’amplitude aux mouvements.

L’homme peut aussi poser un pied sur le bureau, il aura ainsi un meilleur coup de rein. Autre variante, la femme encercle les jambes de son compagnon, elle a ainsi plus d’emprise et devient plus active. Car l’homme ayant ses jambes coincées, ne peut plus vraiment donner le rythme du coït, ou alors il faut qu’il s’aide de ses mains en tenant la chaise mais cela demande une grande force abdominale.

Cette position est assez simple à réaliser, elle donne un bon angle de pénétration. Elle n’est pas fatigante ni pour l’un ni pour l’autre. Elle permet un jeu érotique, bref, de quoi donner envie de faire des heures supplémentaires.

Cela dit, vous pouvez tout à fait la pratiquer à la maison si vous avez une table et une chaise.

Evidemment la sodomie est tout à fait possible dans cette posture, un moyen de montrer l’emprise qu’on a sur sa secrétaire.

Vendredi 11 Octobre
Hongrie Fetish

Exhibitionnisme

Insolite

Des Hongrois se rebiffent contre le dress-code de leur université

Les mesures d’austérité ne passent pas à l’université hongroise de Kaposvar, à 200 km au sud de Budapest. Il ne s’agit pas ici de coupes sur les budgets, mais de nouvelles règles de présentation. Depuis le 1er octobre, en effet, son recteur, Ferenc Szávai, a interdit le port de minijupes, de débardeurs, de shorts, de sandales et de tongs sur le campus.

Plus précisément, les étudiantes sont sommées de porter des jupes d’une longueur respectable ou des pantalons, une veste et un chemisier bien fermé, afin d’éviter les décolletés. Le maquillage, le parfum, le vernis à ongles ou les accessoires se doivent aussi d’être le plus discret possible. Leurs condisciples masculins sont, eux, priés de se rendre aux cours en costume foncé, avec chemise claire et cravate, ainsi que les ongles courts et le cheveu propre. Cela vaut pour les heures de classe comme pour les examens.

Des règles jugées trop conservatrices et strictes par une partie des étudiants, qui estime par ailleurs que ces dispositions sont inadaptées aux journées chaudes, comme le rapporte le site de la BBC. Pour contester ce nouveau code vestimentaire, dix étudiants en art dramatique ont décidé d’assister jeudi dernier à leurs cours... en slips et culottes. Une action soutenue par l’une de leurs professeurs.
Les protestataires ont pris la pose avant et après pour immortaliser leur manifestation.

D’autres étudiants de l’université ont annoncé une manifestation en maillots de bain et peignoir, cette fois. Sur son site web, l’université de Kaposvar avait bien prévenu qu’elle encourageait "une vie excitante, vive et active" sur son campus.

Jeudi 10 Octobre
Actualité BDSM

Littérature SM

Le sexe n’est plus à l’index

Quelle idée vous faites-vous du Livre de poche ? Honorable, chic, patrimonial ? Oui. Mais il va toutefois falloir ajouter un adjectif : hard. La maison d’édition phare des collections de poche publie aujourd’hui, à raison d’un premier tirage de 50 000 exemplaires, un polar sadomaso, « Juliette Society », signé par une ex-figure américaine de l’industrie pornographique, Sasha Grey, âgée de 25 ans C’est l’histoire de Catherine qui hésite à pénétrer une société secrète où le sexe est dans tous ses ébats. « Laissez vos inhibitions au vestiaire », conseille l’éditeur en quatrième de couverture. « J’ai trouvé assez fascinant la façon de questionner le désir et le fantasme féminin », reconnaît sans fard Audrey Petit, directrice littéraire au Livre de poche.

Toucher les trentenaires

Une chose est certaine, « Juliette Society » témoigne d’un phénomène de société. En culture, le sexe ne se cache plus. Sylvia Day, concurrente directe de E. L. James, a vendu des millions d’exemplaires de sa série érotico-romantique « Crossfire » : « Dévoile-moi », « Enlace-moi »… La première librairie érotique en ligne (Clearpassion.fr) propose 2000 références de livres numériques et vise les 100 000 visiteurs par mois.

Le sage musée d’Orsay expose en ce moment une centaine de corps nus. La bande dessinée aborde des sujets scabreux qu’elle aurait proscrits il y a dix ans. Au cinéma, « la Vie d’Adèle » créera la semaine prochaine l’événement avec des séquences explicites de relations sexuelles entre lesbiennes. Sur scène, les one-woman-shows déshabillent l’acte sexuel. Il y a même un spectacle trash à Paris : « Au théâtre Suçoir ». Mais c’est le petit écran qui décroche le pompon, outre-Manche, avec l’émission de téléréalité « Sex Box ». Des couples font l’amour dans une salle fermée au fond du plateau puis viennent commenter sans tabou leur relation intime en compagnie d’experts. De sexperts.

Mercredi 09 Octobre
Sexualité

Exhibitionnisme

Télévision

Insolite

«Sex Box» : quand des couples font l’amour sur un plateau de télé

Le Royaume-Uni est connu pour ses émissions de télé-réalité aux concepts provocants, voire choquants. En particulier celles de Channel 4, qui a notamment diffusé en 2012 «Drugs Live» («La drogue en direct»), où des volontaires prenaient de la MDMA, un dérivé de l’ecstasy, en direct.
C’est sur cette même chaîne que les Britanniques peuvent regarder depuis le 7 octobre, des couples de personnes ordinaires faire l’amour sur un plateau télévisé, dans un nouveau programme baptisé «Sex Box». N’en déplaise aux voyeurs, les ébats de ces amoureux non-professionnels ne se dérouleront pas directement sous les yeux des télespéctateurs et du public, mais dans une salle fermée dressée au fond du plateau. Une «boîte» si vous préférez, comme l’indique le nom de l’émission.

Une fois leurs petites affaires terminées, chaque couple est invité à sortir sur le plateau pour discuter sexe et d’amour avec des «experts». Les amants devront parler sans tabou de la nature de leur relation intime, de leurs petits tracas comme de leurs idées pour pimenter leur quotidien, devant la journaliste Mariella Frostrup, qui écrit sur la sexualité et la maternité dans The Guardian, le chroniqueur gay Dan Savage, célèbre pour avoir dévergondé le courrier du coeur avec sa rubrique «Savage Love» dans The Stranger, la spécialiste du langage corporel Tracey Cox et le psychotérapeuthe Phillip Hodson.

Une campagne pour le «vrai sexe» et contre le porno

«Le sexe fait partie intégrante de nos vies», justifie Channel 4 dans la présentation officielle de son émission, ajoutant que «c’est l’un des plus puissants moteurs humains» mais que «peu d’entre nous en parlent ouvertement et sincèrement à ceux pour qui cela importe le plus : à savoir à nos partenaires et aux jeunes». «Sex Box» fait partie de tout un éventail de nouveaux programmes anglés sur la sexualité que Channel 4 a décidé de mettre en place à partir du mois d’octobre. Cette «Campagne pour du vrai sexe» (Campaign for real sexe»), vouée à «parler du sexe tel qu’il est pratiqué au Royaume-Uni» et tordre le cou au porno qui «déforme les attentes des gens en matière de sexualité» selon Channel 4 au point de «dégrader la vie sexuelle des Britanniques», débutera ce lundi soir à 22 heures heure locale (23 heures à Paris) par un documentaire intitulé «Porn on the brain» (Du porno dans le cerveau). Une enquête à la tonalité alarmante sur l’addiction au porno.

«Il est difficile aujourd’hui de passer à côté du discours selon lequel le porno corrompt la jeunesse de notre pays. On l’entend partout», remarque la journaliste du Guardian Rhiannon Lucy Cosslett, rappelant que le Premier ministre britannique David Cameron lui-même s’est emparé de cette question en lançant des mesures inédites contre la pornographie sur internet en juillet dernier (comme la mise en place d’un filtre interdisant l’accès aux sites jugés les plus obscènes, notamment dans les lieux où des enfants sont susceptibles d’être présents). «Dans les recoins les plus sombres d’internet, il se passe des choses qui représentent directement un danger pour nos enfants», avait-il alors déclaré.

L’émission «Sex Box» donnera-t-elle lieu à des débats croustillants ou, au contraire, à des leçons de puritanisme à l’anglo-saxonne voués à remplacer les cours d’éducation sexuelle à l’école (prodigués dès l’âge de 5 ans au Royaume-Uni et jusqu’à 16 ans) et éloigner les ados des sites coquins ? A quand ce concept en France sur NRJ12 ou W9? Qui sait!

Mercredi 09 Octobre
Sexualité

Soyons précis !

Love Coaching : La Fellation raffinée

Le chaud et froid provoquent des sensations inattendues mais tout à fait intéressantes. Vous avez prévu de faire la fellation du siècle à votre partenaire, ne changez rien mais prévoyez juste une tasse de thé chaud et une autre de thé glacé.

Vous allez faire la fellation quelques minutes avec dans la bouche le premier breuvage, puis le second et ainsi de suite.

Ce chaud et froid aura un effet garanti sur l’excitation de votre partenaire...

Il y a une autre astuce originale, vous prenez un bonbon à la menthe très forte et dès qu’il commence à fondre, vous faites la gâterie à votre amant, il sera surpris parce qu’il sentira comme un picotement. Double avantage, vous aurez tous les deux une sensation différente de l’habitude

Et pourquoi pas des glaçons, dans ce cas, il suffit de les glisser dans un fin tissu afin de ne pas les perdre dans votre bouche.

Mardi 08 Octobre
Exposition

Actualité BDSM

Evènements fetish

A la Bastille, venez sans culotte !

Thème : l’exposition coquine Sex in the city débarque sur le macadam. On y parle vrai et sans tabous ni jugement de la sexualité des jeunes. Plaisirs, sentiments, risques, tout y passe ou presque. Une initiative que l’on doit à Solidarité Sida.

Lieu : place de la Bastille

Exposition gratuite, déconseillée au – de 16 ans

- Plus d’infos sur sur la page Facebook Sex in the city

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Darker Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :