Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Dimanche 09 Mars
Canada Fetish

Insolite

Percer un préservatif est reconnu comme une agression sexuelle au Canada

Même si le rapport sexuel était consenti, essayer de faire tomber enceinte une femme dans son dos est considéré comme une agression sexuelle, a tranché la Cour suprême canadienne.

Percer délibérément un préservatif afin de provoquer la grossesse de sa conjointe contre son gré constitue une agression sexuelle, quand bien même la relation intime était consentie, a jugé vendredi la Cour suprême du Canada. Le plus haut tribunal du Canada a confirmé ainsi un jugement en première instance d’une affaire datant de 2006.

Jaret Hutchinson, originaire de Nouvelle Ecosse (côte atlantique), avait voulu consolider son couple en mettant sa conjointe enceinte. Comme il l’avoua ensuite à son amie, le jeune homme décida de percer un préservatif pour le rendre perméable. La relation sexuelle qu’ils eurent aboutit à la grossesse de la jeune femme, dont l’identité a été cachée par la justice.

Après les aveux de son petit ami, la jeune femme décida de procéder à un avortement et de lancer une procédure judiciaire. «Le sabotage du préservatif par l’accusé constitue une fraude», ont conclu à l’unanimité les sept juges de la Cour suprême. «La plaignante n’avait pas consenti à de tels actes (copuler en vue de procréer, ndlr), et donc elle n’a pas donné son accord à l’activité sexuelle en question», poursuivent les magistrats, retenant la condamnation pour «agression sexuelle».

En première instance, l’accusé avait été condamné à 18 mois de prison. La Cour suprême doit encore décider de la sentence définitive.

Samedi 08 Mars
Exhibitionnisme

Insolite

Ils courent entièrement nus devant le Sénat contre le puritanisme ambiant en France

" La Nouvelle Edition " de Canal + a évoqué cette initiative lancée par l’écrivain Arthur Dreyfus.

Avec plusieurs personnes, il a décidé de courir tout nu, au Jardin du Luxembourg, à Paris , pour "protester contre le puritanisme généralisé".

"La raison de ce happening, c’est de protester contre le puritanisme généralisé, pour dire que la gauche a voté la pénalisation des clients de prostituées...

On alerte les gens là-dessus et on fait un peu de sport", a-t-il expliqué devant les caméras de Canal +.

Pour la petite histoire , il faut noter que toutes les photos diffusées sur le net sont flouttées et les "parties intimes" cachées ... Ce qui peut se comprendre, sauf que la manifestation est faite pour lutter conte le puratinisme, mais en flouttant les photos, les organisateurs sont eux même, involontairement, tombés dans leur propre piège...

Vendredi 07 Mars
People

Photo

Catherine Deneuve prend la pose pour Dominique Issermann

À 70 ans, Catherine Deneuve continue de fasciner les cinéastes et les photographes qui n’ont de cesse de saisir sa beauté froide et sa grâce.

Dans son dernier shooting en date, réalisé le 5 février 2013 par Dominique Issermann pour le New York Magazine, l’icône se dévoile, parée d’un body en dentelle ainsi que d’un énigmatique tatouage entre les omoplates, dans une chambre du Meurice, à Paris.

Et le journal américain de louer les charmes de notre reine Catherine : « she is still très belle, non ? »

18 Avril 2014 - Nuits Obscures

Soirée 100% fetish (initiés et débutants) (vinyl, cuir, latex, zentai, gothique, bear, pet boy, pet girl, rubber doll, SM, soubrette, Maitresse, Performeurs, Soumis (e), nu (e), esclave avec collier, extravagant (liste non exhaustive). "Toutes tendances"
Shibari, exhibition encagée, soumission devant public, bougies & pinces, fessée, shows, bondage, performances , fétichisme des pieds et plus si affinités
Studio Photo et Boutique sur place (Fetish-up)
La Manufacture repose sur deux niveaux : au RDC un bar confortable et un
Restaurant/brasserie. Au sous sol un 2eme bar et 4 salles voutées dédiée à la pratique du BDSM (croix, cage, portique, attaches, menottes ..)

contact@fantasmes-et-soumissions.com

Localisation de la soirée
Ville : PARIS 09 (75)
Adresse : 42 rue Rochechouart

Mercredi 05 Mars
Bresil fétish

Exhibitionnisme

Insolite

Brésil: une militante enchaînée nue contre "le machisme qui tue"

Pour dénoncer les propos jugés machistes d’un acteur, la militante brésilienne Sara Winter s’est enchaînée nue, à un grillage sur une place de Rio de Janeiro.

La militante brésilienne Sara Winter s’est enchaînée à un grillage complètement nue et barbouillée de peinture rouge, mercredi après-midi sur une place centrale de Rio de Janeiro, pour dénoncer les propos jugés machistes d’un acteur.

"Bruno Gissoni: le machisme tue", pouvait-on lire sur la pancarte posée aux pieds de la jeune femme, en référence aux déclarations de ce comédien qui avait dit la semaine dernière dans le supplément télévisuel du journal O Globo : "Un peu de machisme fait du bien, parce que sinon, c’est le bordel".
Dénoncer le machisme ambiant au Brésil

"Je dis à cet imbécile qu’il y a beaucoup de femmes agressées, violées, mutilées, a lancé aux badauds et journalistes Sara Winter après s’être rhabillée. Des petites filles obligées de se prostituer, ça c’est un peu de machisme. Je ne peux pas choisir mes vêtements quand je sors après 22 heures de peur d’être agressée et violée, ça c’est un peu de machisme. Quand je suis traitée de salope dans la rue, ça c’est un peu de machisme".

"Des femmes sont tous les jours punies par les hommes, par leurs compagnons, par leurs amies qui leur disent ce qu’elles doivent faire ou pas, a-t-elle ajouté. Nous les femmes voulons la paix, la sécurité et la liberté !"

Le fait d’être enchaînée était une allusion à ces jeunes délinquants liés à des poteaux par des "justiciers", des cas qui se sont multipliés ces dernières semaines au Brésil.

Le militante avait déjà participé à un rassemblement seins nus des Femen en mars 2013 à l’aéroport international de Rio pour protester contre le tourisme sexuel au Brésil qui augmente en période de Carnaval.

Mardi 04 Mars
Sondage

Etats-Unis Fetish

Sadomasochisme

Lu dans Huffington Post : Sexe BDSM: on comprend mieux pourquoi ils aiment ça

Bondage, punition, sadisme, masochisme... comptent parmi les pratiques sexuelles les plus violentes. Ce sont aussi les plus énigmatiques avec en, toile de fond, une interrogation: comment diable peuvent-ils aimer ça? C’est ce qu’a cherché à comprendre une équipe de chercheurs américains de l’université de Northern Illinois dont les travaux ont été repérés par le site LiveScience.

Car les pratiques sadomasochistes, mieux connues aujourd’hui, ne relèvent désormais plus du domaine des pathologies. Selon le DSM5, le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association Américaine de Psychiatrie, qui fait autorité en la matière, les pratiques BDSM sont simplement considérées comme des pratiques sexuelles sortant de la norme.

Encore plus étonnant: une étude américaine publiée en mai 2013 a montré que les adeptes de pratiques sadomasochistes avaient des relations sociales plus solides que les autres. Pis, ils seraient même plus détendus que le reste de la population. Comme si le SM leur faisait du bien.

Paradoxe

"En apparence, cela peut paraître paradoxal", reconnaît James Ambler, diplômé en psychologie de l’université Northern Illinois University, alors pour comprendre ce paradoxe, le psychologue s’est livré à une véritable plongée dans le cerveau des pratiquants SM.

Pour ce faire, il a recruté une communauté de switchers, un terme qui désigne les individus qui donnent autant qu’ils reçoivent la douleur. Avant et après chaque expérience sexuelle, les volontaires ont dû effectuer un test cognitif appelé Stroop Test - dans lequel ils sont confrontés à des associations paradoxales comme le mot "bleu" écrit en rouge.

Parce qu’il est compliqué pour le cerveau de lire la couleur si elle est écrite dans une autre, il est considéré comme un bon moyen de mesurer les capacités cognitives des participants.

Les volontaires ont également dû remplir des questionnaires sur leurs sentiments à propos du "flux" durant leurs pratiques sadomasochistes. Le flux est un état de concentration et de jouissance que les individus éprouvent lorsqu’ils sont plongés dans ces pratiques.

Grâce à ces mesures, le chercheur a pu remarquer que les personnes qui reçoivent la douleur au sein d’une pratique SM ont obtenu les plus bas scores au Stroop Test, un résultat généralement associé à une diminution de l’afflux sanguin dans le cortex préfrontal. Or cette zone du cerveau essentiellement liées aux fonctions exécutives et à la mémoire vive.

En d’autres termes, les pratiques SM influenceraient l’irrigation du cerveau, et modifieraient par conséquent l’état de conscience de ceux qui se livrent à ces pratiques... et donc de comprendre pourquoi elles aiment ça. "Une des raisons pour lesquelles ces activités peuvent être aussi extrêmes est qu’elles sont très efficaces dans la redistribution et la fluidité du sang dans le cerveau d’un être humain", explique le chercheur.

Spirituel, pas sexuel

Mais qui dit sadomachisme ne dit pas nécessairement pratiques sexuelles. Alors dans ce type de situation, que se passe-t-il exactement? Pour le comprendre, une seconde étude, conduite par Ellen Lee et Bred Sagarin, toujours à la Northern Illinois University, s’est intéressée à une pratique non-sexuelle mais extrêmement douloureuse du registre SM appelée "danse des âmes".

Ce rituel implique les piercings corporels des individus à travers lesquels des cordelettes sont attachées. Ces cordes sont reliées à celles de tous les autres participants ou à un objet lourd et fixé au sol. Pendant le rituel, elles sont tendues au rythme de la musique écoutée ou des battements d’une batterie.

Les chercheurs ont donc réalisé un sondage auprès de 22 personnes adeptes de ce rituel réunies recrutées à l’issue d’un événement SM en Californie. Cinq personnes qui portaient des piercings ont accepté de participer, ainsi que neuf supporters - ceux qui vérifient que le rituel se passe bien pour chacun des adeptes, mais aussi huit observateurs.

Ces individus ont répondu aux questions des psychologues concernant leur stress, leurs émotions, leurs sentiments lorsqu’ils pratiquent le sadomasochisme. Les chercheurs ont alors également prélevé un échantillon de la salive des questionnés pour évaluer leur taux de cortisol, l’hormone qui s’élève en cas de stress.

Résultat, lorsqu’une personne avait souffert pendant ce rituel, son taux de cortisol était sans surprise en hausse. Mais, étrangement, les participants ont tous avoué se sentir moins stressés. "Cela fait surement partie des effets de conscience que les personnes recherchent lors de ce genre d’actes sexuels", avoue Sagarin.

En clair, les pratiques SM qu’elles soient sexuelles ou non influenceraient l’irrigation du cerveau. Et c’est cette modification qui, en retour, modifie l’état de conscience des participants.

Les chercheurs vont d’ailleurs même jusqu’à affirmer que les effets du sadomasochisme se rapprocheraient de ceux procurés par le yoga, ou certaines pratiques de méditation. Bref, pour modifier son état de conscience, on a l’embarras du choix.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Darker Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :