Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Paris Munch - Ateliers “Coercition Ludique” – Vendredi 25 Avril 2014

Les ateliers de Paris Munch sont des moments de partage et d’apprentissage dans la décontraction, la bonne humeur, sans jamais oublier la sécurité.

Pour tenir et retenir, les cordes sont maîtresses et connaissent une belle démocratisation. Afin de ne pas saturer ce plaisant paysage, venez vous intéressez aux alternatives de restrictions de mouvement, voyez comment les rendre plus attrayantes, venez découvrir les coercitions ludiques !

Au menu :
Cagoules – Restrictions – Vacuum Bed – Tickling – Entraves – Et plus !

Note : certains des sujets abordés seront mis en pratique, mais d’autres ne pourront être traités que théoriquement selon les cas. Nous vous rappelons en effet que les règles de sécurité et de responsabilité, légales et déontologiques, de l’association empêchent toute activité portant atteinte à la barrière corporelle ou provoquant des effets physiques non réversibles à court terme dans le cadre de nos ateliers.

Détails (adresse des ateliers, etc.) communiqués par mail aux inscrit(e)s.

P.A.F. : comme d’habitude, 20¤ pour les adhérent(e)s, et 30¤ pour les autres.
Nous vous rappelons que cette P.A.F. comprend comme d’habitude un buffet et tout le matériel nécessaire à la réalisation des démonstrations et exercices. Vous pouvez néanmoins apportez vos propres jouets si vous le désirez (à utiliser dans la cadre de l’hygiène et de la sécurité approprié bien sûr).

Lundi 14 Avril
Exhibitionnisme

Actualité BDSM

Pub

Toutes à poil

Une mannequin musulmane topless pour American Apparel, Miley Cyrus dénudée en une de W Magazine, Beth Whaanga qui se dévoile contre le cancer, Frédérique Bel dévêtue pour défendre l’IVG… La nudité, must du marketing consensuel ou acte politique fort, est partout et nulle part à la fois.

Beaucoup de femmes sont nues. Partout, dans la publicité, les médias, l’Art, sur des affiches de films dans la rue, sur des briquets les jambes écartées et le frifri à l’air, au fond des verres à saké… Le point commun entre toutes ces icônes dévêtues ? Aucune ou peu sont d’origine africaine ou asiatique, obèses, tétraplégiques, trisomiques, trans, ou cassent la différentiation sexuelle. La vaste majorité d’entre elles est mince, jeune, grande et à forte poitrine ; elles ont le cheveu lisse, le derme écru et ferme, de grands yeux - et l’air super disposées à se faire entreprendre.

«Shockvertising»

Ah, la femme et son indicible pouvoir d’achat et de séduction, valeur esthétique inépuisable, argument de vente inaltérable ! Que feraient les publicitaires sans elle ? Pas grand-chose en ce qui concerne American Apparel, maître du déshabillage controversé de ces dames, limite post-pubères. Dernière polémique en date : la photographie d’une jeune mannequin d’origine bangladeshie, parue dans un numéro nord-américain du magazine Vice. Maks, 22 ans, nénés apparents, est recouverte du slogan "Made in Bangladesh". Tout le monde n’a pas apprécié la vanne, en raison des conditions de travail déplorables dans ce pays où en 2013, plus de 1000 personnes avaient trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble abritant des ouvriers (et surtout des ouvrières) du textile.

Sexisme ? Avilissement de la femme ? Porn culture ? Facétie ? Qu’importe, American Apparel multiplie les campagnes provoc’ avec des jeunes femmes court-vêtues : fessiers cambrés en angle droit, mains nonchalamment posées sur pubis, grands écarts dans tous les sens avec entrecuisse en exergue, et que je t’accroche ton caleçon avec ma main, et que je te lèche le slip en te regardant d’un ½il libidineux… Avant, on appelait ça le porno chic, aujourd’hui on dit «shockvertising» ou «shock advertising». Cette technique publicitaire très répandue consiste à mêler sexe et beauté en les mettant sur un même niveau de plaisir, tout en jouant sur des notions violentes ou dérangeantes, en inadéquation avec le produit vendu. Un seul objectif : marquer les esprits.

CLM BBDO a ouvert la voie au «shockvertising» en 1981 avec sa célèbre campagne pour l’afficheur Avenir. Sur fond de plage, Myriam Szabo pose en maillot de bain accompagnée du slogan «le 2 septembre, j’enlève le haut». Le 2 septembre, la même Myriam, topless, annonce «le 4 septembre, j’enlève le bas». Le jour dit, la jeune femme pose nue, popotin visible, de dos face à la mer et l’on peut lire «Avenir, l’afficheur qui tient ses promesses». Buzz garanti.

A poil envers et contre tout

Cependant, quand la nudité n’est pas instrumentalisée à des fins de consommation mais véhicule un message politique ou artistique, Internet se rebiffe. Il y a une dizaine de jours, Apple a jugé «inappropriée» la couverture du livre La Femme de Bénédicte Martin. Le motif du scandale ? Une photographie en noir et blanc du corps d’une femme nue fondue dans un poignard. Pinterest et Facebook n’aiment pas non plus les organes génitaux et les poitrines, en dépit de leur potentielle dimension non-érotique. Facebook interdit «toute activité sexuelle évidente, même dessinée ou sous forme d’Art, même si la nudité est masquée par des mains, des habits, ou d’autres objets et les parties intimes nues, incluant les fesses ou les tétons féminins. Les tétons masculins sont autorisés». On notera le grand sens égalitariste de l’entreprise américaine. Serait-ce du puritanisme chevronné ou une pure mascarade ? Le site communautaire héberge des profils fort douteux, voire carrément pornographiques, qui parviennent mystérieusement à échapper à la règle.
Alors que le nu contrôlé et marketé ne pose pas de problème, la nudité «consciente» dérange. Les photos et vidéos des Femen topless sont régulièrement censurées sur Facebook et YouTube et les profils des utilisateurs qui les relaient se retrouvent bloqués. Les femmes qui choisissent de faire porter un sens politique à leur corps et se l’approprier comme un étendard, détournant sa dimension mercatique, inquiètent le puritanisme patriarcal, qui tente de les neutraliser. La blogueuse égyptienne Aliaa Elmahdy en a fait la douloureuse expérience en octobre 2011, en posant sur son blog en bas à pois noirs, ballerines et ruban rouge en guise de seul uniforme. En lutte contre «une société de violence, de racisme, de sexisme, de harcèlement sexuel et d’hypocrisie», la militante alors âgée de 20 ans a dû s’enfuir en Suède pour échapper aux foudres du conservatisme religieux, de la misogynie et de la pudibonderie.

La comédienne Frédérique Bel a également révélé son anatomie sur Twitter pour défendre l’avortement suite à une manifestation anti-IVG à Paris en janvier et à la récente régression du gouvernement espagnol sur le sujet. À la place de son sexe, un autocollant en forme de bouche ouverte et la légende : «j’emmerde profondément et sérieusement ceux qui veulent m’empêcher de disposer de mon corps : ma chatte. #IVG».

L’Australienne Beth Whaanga - qui a dévoilé sa poitrine meurtrie par les ravages de la chimiothérapie - ou The Scar Project du photographe David Jay, compilant des clichés de survivantes du cancer du sein, interpellent et mettent parfois mal à l’aise. Ces initiatives nous confrontent à d’autres formes de démarches, qui n’ont rien à vendre et qui désagrègent le lien séduction/nudité.
Les stars donnent également de leur personne pour défendre des causes. Pamela Anderson, Penelope Cruz, Eva Mendes, Tommy Lee ou Dennis Rodman se sont dévêtus pour PETA. Les baleines apprécient sûrement leur altruisme et leurs fans applaudissent. Adam Levine quant à lui, a souhaité rappeler l’importance du dépistage du cancer de la prostate et des testicules. Pour ce faire, il a décidé de tomber le haut et le bas en couverture de Cosmopolitan UK, certes avec une paire de mains aux ongles peints de vernis rouge lui cachant les parties, mais on ne peut pas être présent sur tous les tableaux à la fois.

Où sont les hommes ?

Le chanteur de Maroon 5 fait partie de la minorité d’hommes défeuillés dans les médias. Hormis quelques exceptions (notamment la marque américaine de cosmétiques Benefit), peu de garçons se retrouvent défrusqués à proposer leur entrejambe en self-service pour nous vendre un écran LCD dernier cri. Chez le mâle, le nu permet de confirmer sa condition de sex symbol, d’illustrer son sens de l’auto-dérision ou sa rock’n’roll attitude, mais n’est presque jamais objectivant. Marky Mark et David Beckham, en slip respectivement pour Calvin Klein et Armani, les Dieux du Stade ou le nageur Frédérick Bousquet, ambassadeur d’une marque d’épilation permanente, font étalage de leurs corps sculptés ultra-normés avec élégance et testostérone.

Les hommes se mettent aussi à poil quand ils perdent des paris. Quentin Mosimann, jury de The Voice en Belgique, s’est retrouvé en peignoir-string sur le plateau de la finale de l’émission après avoir parié que la page Facebook du programme ne dépasserait pas les 100.000 abonnés. Idem pour Sébastien Potache (Patoche pardon) adoubé par Patrick Sébastien et auteur du single Quand il pète il troue son slip, qui s’est rendu sur la Place de la Concorde testicules au vent en gesticulant sur son nouveau tube Pan pan pan, je lui mettrais bien une cartouche. Contrairement à un vagin, qui ne fait rire personne, montrer sa quéquette s’avère un moyen garanti de dérider les copains. Il y a quelques semaines, deux Australiens se sont filmés nus au pied du Machu Picchu au Pérou, avant d’être appréhendés par la police locale. Désopilant.

Tomber la chemise ou le pantalon est aussi un moyen pour la gent masculine d’asseoir son authenticité rock’n’roll et déjantée. Quand Steve-O de Jackass et les Red Hot Chili Peppers sur la pochette de The Abbey Road E.P. se trimballent désapés dans la rue, on trouve ça rebelle. Quand Bénabar à poil en équilibre dans une épave échouée dans un champ raconte à Paris Match que depuis qu’il s’est mis au footing, tout va bien, merci, c’est… différent.

En gros, pour se mettre tout nu, il faut avoir quelque chose à vendre ou ne rien avoir à dire. Etre bien gaulé reste un plus, sauf si vous être masochiste, que vous recherchez avidement le bashing sur réseau social et que vous n’avez pas peur de finir sous Lexomil.

Éloïse Bouton.
Pour Brain Magazine

Charleroi - Belgique - 16 avril 2014 - Gang Bang des 3 esclaves

Soirées BDSM D/S pour Maîtres(ses), Dominant(es), Soumis(es)...

Une SAGA en plusieurs Actes et soirées, pour en arriver aux enchères!!
Duel entre soumis(es)
Venez faire votre Marché, ou exposé avec fierté votre Esclave...
Esclave à la recherche d’un Maître ou une Maîtresse?? Venez sur notre Marché trouver Votre perle rare!
Bienvenue aux novices, soft, hard, expérimentés, Trav, Trans, Bisex!!
Sur place, Croix de St André, table de travaille, cage, poulies pour suspension, diverses démonstrations et apprentissages possible sur place (Shibari, bondage, etc...)

Rencontres, et présentations entre Maîtres(ses) et soumis(es).

Port du collier obligatoire pour les soumis(es)

Le Luxurious
Rue de Beaumont 185
6030 Marchienne-au-Pont (Charleroi)

INFOS :

00 32 472 674 482
http://sensualpleasuresex.blog4ever.com

Dimanche 13 Avril
Angleterre Fetish

Actualité BDSM

Insolite

Nouveauté en Grande-Bretagne: une crème glacée… au viagra

Messieurs, fini de prendre la petite pilule bleue… Désormais, il sera possible de directement la déguster en glace. C’est une toute nouvelle invention britannique : la crème glacée au viagra

La compagnie de glace « Lick Me I’m Delicious » vient de sortir un parfum de crème glacée pour le moins original. Un parfum qui risque même d’avoir quelques effets secondaires car il s’agit de… viagra ! Une invention de Charlie Harry Francis à la demande d’un célèbre client de la marque, originaire du Pays de Galles, indique le Daily Mail. Une commande pour une fête qui, d’après le créateur, s’est particulièrement bien passée.

Chaque boule de glace contient 25 mg de viagra, soit moins de la dose moyenne qui est de 50 mg. Pour compléter la saveur, le concepteur a ajouté un goût champagne. Un bon mélange.

Cette marque n’en est pas à son coup d’essai concernant les glaces originales, ainsi, ils ont aussi inventé la crème glacée qui brille dans le noir…

Mercredi 16 Avril 2014 Munch Dîner-Débat n°80 : Sex Drug’n’BDSM

Envie de rencontrer du monde ? Parler de BDSM autour d’une assiette ou même simplement d’un verre ?
Le Munch Dîner-Débat de PariS-M propose tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Alors rendez-vous pour sa 79ème édition :

Mercredi 16 Avril 2014 à 19h30
Restaurant Le Vin Qui Danse, ex Le Couvent
69 rue Broca 75013 Paris

Sex Drug’n’BDSM

Quel est le poids de notre style de vie dans le BDSM ?
Quels sont les styles de vie BDSM ?
Des salons feutrés aux soirées punks en passant par les caves des tours d’immeubles, y a-t-il des lieux où l’on joue plus sincèrement ?
Ou bien alors l’épanouissement est dans le polymorphisme ?

Les nouveaux sont accueillis avec plaisir. N’hésitez pas à dire que c’est notre “première fois”, vous aurez quelques explications et une écoute attentive à vos questions.

Samedi 12 Avril
Norvege

Actualité BDSM

Insolite

Insolite. Un pêcheur trouve un sextoy dans l’estomac d’un cabillaud

Un pêcheur norvégien a eu la surprise de sa vie en découvrant un sextoy de bonne taille dans l’estomac d’un cabillaud.

Bjoern Frilund, 64 ans, filetait un cabillaud de 5 ou 6 kg pris dans ses filets cette semaine sur la côte ouest de la Norvège quand il a remarqué la forme inhabituelle de son estomac.

« Deux harengs en sont d’abord sortis, puis j’ai trouvé ce machin en caoutchouc », a-t-il déclaré vendredi à l’AFP. Selon lui, le sextoy orange faisait, à vue de nez, « 15 ou 16 cm ».

« Je savais que le cabillaud gobe à peu près tout mais je ne m’attendais pas à ça », a-t-il dit. « Les chances pour que ça se produise sont à peu près les mêmes que recevoir une météorite sur le crâne », a-t-il ajouté.
Confondu avec un calamar...

D’apparence invraisemblable, l’épisode a été immortalisé en photo par son fils, Marius. Celui-ci exclut la possibilité d’un mauvais tour joué à son père vu que le poisson a été remonté vivant et que son mets indigeste se trouvait au fond de l’estomac, visiblement avalé depuis un moment.

Pour Bjoern Frilund, le cabillaud a sans doute confondu le sextoy, qui avait encore son moteur mais pas de piles, avec un calamar.

Quant à sa provenance, il a peut-être été jeté par-dessus bord de l’Express côtier, un navire de tourisme qui croise le long de l’idyllique littoral norvégien...

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :