Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

Samedi 14 Octobre 2017 Nuit Elastique n° 176

La Nuit Elastique est avant une soirée qui s’adresse aux fétichistes des matières telles que le vinyle, le latex, le cuir (réel ou simili) et le wetlook. Vous pouvez tranquillement et joyeusement passer toute la nuit à danser, discuter dans les espaces calmes, regarder les vidéos, assister aux démonstrations de shibari et boire quelques verres au bar.

On ne peut participer à la Nuit Elastique sans avoir de pantalon ou de jupe en vinyle, latex, cuir, simili-cuir ou wetlook.Un leggings en wetlook bien brillant suffit pour respecter cette règle

Anamorphose
87 Rue Saint Honoré
75001 Paris

Jeudi 14 Septembre
People

Tatouage

Exhibitionnisme

Musique

Coeur de Pirate : pour montrer son nouveau tatouage, elle enlève sa culotte

Béatrice Martin, alias Coeur de Pirate, adore les tatouages. Elle vient d’en dévoi­ler un nouveau, diffi­cile à rater. Des hanches jusqu’aux fesses, la chan­teuse est presque entiè­re­ment recou­verte.

C’est un tatouage très beau mais aussi très diffi­cile à montrer que Coeur de Pirate a quand même décidé de parta­ger avec ses fans sur Insta­gram. La chan­teuse, sépa­rée, rabi­bo­chée puis encore sépa­rée d’Alex Peyrat a fait appel à ce dernier pour réali­ser ce nouveau tatouage qui couvre une grande partie de son corps. De sa taille à ses hanches, en passant par ses fesses, tout le flanc de la chan­teuse arbore main­te­nant un loup.

Sur Insta­gram, Coeur de Pirate n’a pas hésité à se dévê­tir pour montrer le travail d’Alex Peyrat. En légende, la jurée de Nouvelle Star a écrit : « Alex a fina­le­ment ouvert son shop et je suis fière d’arbo­rer son travail ». Elle a conseillé à ses fans d’aller y faire un tour : « C’est vrai­ment un super endroit ». Coeur de Pirate a aussi confirmé que son nouveau tatouage descen­dait très bas : « Oui c’est mes fesses, salut ».

De son côté Alex Peyrat a lui aussi publié un cliché du tatouage de Coeur de Pirate. Cette fois allon­gée sur le côté, la chan­teuse a encore une fois été obli­gée de bais­ser sa culotte pour montrer le dessin. En légende, le tatoueur a expliqué qu’il n’avait pas travaillé tout seul : « Fina­le­ment terminé, colla­bo­ra­tion avec Maud Dardeau qui a fait le motif de fond au point sur la sublime Coeur de Pirate »

Mardi 12 Septembre
Facebook

Exhibitionnisme

Pub

Facebook a un problème avec les pubs de soutien-gorge

Facebook a souvent tendance à faire preuve de beaucoup de zèle en matière de modération et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle histoire. Le géant des réseaux sociaux a en effet supprimé une publicité de soutien-gorge… sans la moindre raison.

Facebook impose des conditions d’utilisation strictes à ses utilisateurs. L’entreprise américaine leur interdit notamment de partager des contenus incitant à la haine et elle applique en plus une politique de tolérance zéro pour tout ce qui a trait à la pornographie ou à la nudité.

Berlei Australia a fait les frais de cette politique et la compagnie a ainsi eu la désagréable surprise de voir son dernier clip publicitaire disparaître de la plateforme en un claquement de doigts.

Peu connue en Europe, cette entreprise se positionne sur le secteur de la lingerie et des sous-vêtements. Elle se trouve ainsi à la tête d’un vaste catalogue composé de plusieurs milliers de références.

Pour se démarquer de ses concurrents, Berlei Australia a choisi de se focaliser sur le confort de ses clientes en proposant des produits adaptés à toutes les morphologies.

La société lance fréquemment des campagnes sur les réseaux sociaux pour promouvoir sa marque. Pour son dernier clip, elle a choisi de produire une vidéo décalée et très amusante.

La séquence se déroule en deux temps. Elle commence en effet par présenter plusieurs femmes luttant pour enfiler ou retirer leur soutien-gorge, avec une réalisation très nerveuse. Puis, tout d’un coup, leur visage s’éclaire et elles semblent comme apaisées, un immense sourire leur barrant le visage.

Elles viennent d’enfiler un soutien-gorge de la marque et elles le vivent comme une véritable révélation.

Berlei Australia a évidemment pris garde à respecter les conditions fixées par Facebook et la vidéo n’a rien d’érotique ou de pornographique. Pourtant, malgré les précautions prises par les instigateurs de la campagne, la séquence a été supprimée quelques heures à peine après sa publication.

L’affaire a rapidement été portée à la connaissance des médias australiens et l’un d’entre eux a directement contacté Facebook pour demander des explications. Le porte-parole de l’entreprise a répondu que les modérateurs de la plateforme limitent certaines images de poitrines féminines si ces dernières montrent le mamelon.

L’entreprise ne voit évidemment pas les choses de la même manière.

Pour elle, cette vidéo n’a rien de sexuel et elle se contente ainsi de faire la lumière sur le quotidien des femmes. L’argument n’a malheureusement pas porté et Facebook a ainsi refusé de faire marche arrière.

La décision n’a pas été très bien accueillie par les internautes, bien entendu. De nombreuses voix se sont ainsi élevées pour dénoncer la pudibonderie de l’entreprise américaine.

Lundi 11 Septembre
Fantasme

Littérature SM

Sonia Coudert publie un roman érotique

Trouble, trouble-moi !, c’est le nom qu’a choisi Sonia Coudert, jeune Ramelotoise d’origine française, pour son 19e ouvrage. Une ½uvre loin du récit fantastique ou du livre romantique qu’elle a l’habitude d’écrire. Plus en finesse et dans le coquin, son nouveau roman vous plongera dans l’érotisme.

À 27 ans, Sonia Coudert sortira fin septembre son 19e livre, le premier dans un style coquin

De l’érotisme, pas du porno ! La nuance se trouve dans les mots employés dans le livre et dans les scènes décrites, où l’on parle de préliminaires, de plaisir ou de caresses plutôt que de mots crus et abrupts. C’est un genre plus sensuel que l’on retrouve dans le dernier roman de Sonia Coudert. Le synopsis : Éva est directrice d’un centre sportif qui est en déficit. Elle est très déterminée et essaye d’asseoir son autorité, mais son directeur adjoint, le séduisant Rayan, ne lui facilite pas la tâche. Un jeu de séduction s’installe entre eux, mais leurs problèmes intimes respectifs les empêchent d’aller plus loin. Éva souffre d’anorgasmie (elle ne peut pas avoir d’orgasme) et ne trouve aucun plaisir dans la sexualité. Rayan est un beau parleur, mais ne va jamais jusqu’au bout avec les filles. Et s’ils essayaient de régler leurs problèmes ensemble? La séduction est au c½ur de ce roman qui parle des petits problèmes sexo de tous les jours. Sonia lève le voile sur l’intrigue de son livre : «C’est une histoire classique avec des gens naturels qui ont des défauts, et ils vont découvrir comment gérer leurs problèmes. J’ai aussi voulu mettre à jour des petits détails dont on ne parle pas dans les films ou les autres romans de ce style, je parle des préservatifs ou de quoi faire après l’acte, des questions plus sensibles qu’on aborde rarement»

«Trouble, trouble-moi !» est le premier roman édité de Sonia. Ses autres parutions étant auto-éditées, elle espère toucher un plus large public grâce à la maison d’édition Livr’S qui sortira son livre en septembre. «L’auto-édition n’est pas une chose facile et n’assoit pas la crédibilité d’un auteur», nous confie Sonia. «Les gens se disent qu’aucune maison d’édition n’a voulu de nous, mais ce n’est pas toujours le cas. J’apprécie ce système car je gère tout et mes bénéfices sont comptants. Cela a de gros avantages en tant qu’écrivaine amateur. Mais les gens restent réticents et cela demande aussi beaucoup d’énergie, j’ai donc souhaitée être éditée pour ce roman.»

Son pseudo est S.A. William
Sonia écrit sous le pseudonyme S.A. William pour une simple raison. Lorsqu’elle était jeune, son surnom était « so », comme l’une de ses amies. Pour les distinguer, elle a choisi l’homophone saw (prononcé de la même manière). Mais pour éviter l’amalgame avec le film d’horreur du même nom (Saw), elle a décidé de rajouter William, du nom de son parrain. S.A. William, alias Sonia Coudert, écrivaine et auto-éditrice depuis bientôt 10 ans.

Dimanche 10 Septembre
Médecine

Insolite

Son opération du nez tourne mal, il ressort avec une érection permanente

En Croatie, Neven Ciganovic, 45 ans, est une star, le styliste vedette de la téléréalité locale. Il est aussi célèbre pour les nombreuses opérations de chirurgie esthétique qu’il a subies. La dernière en date s’est déroulée en Iran dans le cadre d’un documentaire sur sa vie. Mais elle ne s’est pas déroulée comme prévu.

Lors de sa troisième rhinoplastie, Neven Ciganovic a fait une réaction allergique à l’anesthésie. Il est ressorti de l’opération avec un effet secondaire surprenant: une érection permanente. Un trouble nommé priapisme.

Comme l’explique l’Association Française d’Urologie, il s’agit d’"une maladie dont les conséquences sont potentiellement graves". Celle-ci "nécessite une prise en charge urgente dont la séquence doit être bien définie afin d’éviter les retards de prise en charge, les complications et une dysfonction érectile irréversible".

Neven Ciganovic a donc subi une intervention d’urgence, mais il devra attendre plusieurs mois avant d’être complètement guéri. En attendant, il souffre, comme il l’a raconté au Daily Mail:

"Malheureusement, je ne reçois aucun anti-douleur, parce qu’ils n’en donnent pas aux patients, donc je continue de souffrir."

Malgré son érection permanente, Neven Ciganovic n’a pas renoncé à son amour de la chirurgie. Il a récemment affirmé qu’il ne lui reste plus qu’une opération avant d’atteindre le physique idéal et la gloire mondiale.

Vendredi 08 Septembre
People

Cinéma

Exhibitionnisme

Photo

Gwyneth Paltrow pose à moitié nue dans la boue en une de Goop

L’actrice Gwyneth Paltrow a posé en une du magazine Goop, la version papier de son blog à succès, topless dans la boue !

Gwyneth Paltrow aime les challenges. L’actrice a accepté de poser à moitié nue, dans la boue, en couverture du magazine Goop. Un coup de buzz pour cette nouvelle revue américaine qui n’est autre que la version papier du blog de l’ex du chanteur du groupe Coldplay, Chris Martin ! Lancé en partenariat avec Condé Nast, le groupe d’édition de presse international dévoile ce vendredi 8 septembre le lancement de son tout premier numéro. Et pour que les ventes soient au rendez-vous Gwyneth Paltrow a frappé fort : sur le cliché, on aperçoit la comédienne âgée de 44 ans de la saga "Iron Man" allongée sur le dos, une main dans les cheveux, vêtue seulement d’une culotte et la boue recouvrant la totalité de son corps, excepté son visage.

Qu’a confié Gwyneth Paltrow à Goop Magazine ? Comme sur son blog à succès du même nom lancé en 2008, elle traite des thématiques du bien-être, de la santé, du sexe, propose des recettes 100 % detox et des conseils beauté en faisant appel notamment à des experts en la matière. Dans le magazine, la star évoque sa césarienne le jour de son accouchement, son plaisir de marcher les pieds nus sur le gazon et sa difficulté à réussir toutes les choses qu’elle entreprend dans sa vie. La revue trimestrielle de 96 pages sera mise en vente le 19 septembre prochain au prix de $15, soit 12,50 euros. Le savoir de Gwyneth Paltrow, ça se monnaye !

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :