Sadomasochisme.com

Un blog propulsé par

"50 nuances de Grey" : le best-seller érotique rendrait-il ses lectrices sexistes ?

L’étrange relation entre Anastasia Steele et Christian Grey a fait rêver des millions de femmes à travers le monde. Mais les scientifiques, eux, sont plutôt déroutés par ce succès. Alors ils ont cherché à savoir si la dynamique amoureuse présentée dans "Cinquante nuances de Grey" pouvait avoir un impact sur ses lectrices. La réponse est oui : si ce livre a un pouvoir, c’est celui d’éveiller le sexisme chez celle qui le lit.

En mars dernier, une étude menée entre les États-Unis et la Nouvelle-Zélande rapportait qu’être en couple avec un macho rendait les femmes sexistes. Les chercheurs se basaient sur l’Ambivalent Sexism Inventory, une sorte d’échelle en 22 points qui permet de classer deux types de comportements : les 11 premiers points relèvent du sexisme hostile, tandis que les 11 derniers sont associés au sexisme bienveillant. Car oui, il existe plusieurs niveaux de sexisme et il est important de bien les différencier. Ainsi, le sexisme hostile estime que la femme est l’ennemie de l’homme, qu’elle cherche à prendre le pouvoir. Le sexisme bienveillant quant à lui, n’a de bienveillant que de nom. Car sous couvert de faire passer la femme pour un être fragile qui doit être protégé, il insinue surtout qu’elle est le sexe faible, qu’elle ne peut rien accomplir sans l’aide de l’homme et qu’elle est incompétente.

Cette échelle permet de bien se rendre compte à quel point certains comportements peuvent être préjudiciables pour l’égalité des sexes. Très intéressante donc, elle vient d’être utilisée dans une toute nouvelle étude portant sur une saga littéraire que d’aucuns qualifieraient d’antiféministe : Cinquante nuances de Grey. Des chercheurs des Universités du Michigan et de l’Ohio ont voulu savoir si les livres d’EL James pouvaient rendre les lectrices sexistes – ou du moins renforcer leur sexisme, et leurs découvertes sont plutôt déplaisantes.

Les universitaires ont étudié les résultats de 747 femmes âgées de 18 et 24 ans en utilisant l’Ambivalent Sexisme Inventory. Ils ont tout d’abord découvert que 61% d’entre elles n’avaient pas lu la trilogie, et que 46,2% d’entre elles l’avaient lu et appréciée. Et c’est là que les choses deviennent intéressantes – quoi que désolantes : les lectrices qui sont allées au bout du premier tome font preuve d’un plus grand sexisme, qu’il soit bienveillant ou hostile, que celles qui ne se sont jamais plongées dans Cinquante nuances de Grey. Celles qui ont décrit les livres comme "romantiques" ont quant à elle tendance à tendre vers un sexisme bienveillant (qui rappelons-le, donne une vision très dégradante de la femme).

Pour les chercheurs, il est finalement compréhensible que la relation entre Anastasia et Christian ait un tel impact sur certaines lectrices. Ils expliquent : "Conformément aux notions du sexisme bienveillant, Anastasia ne peut pas s’accomplir complètement si elle n’est pas dans une relation romantique, hétérosexuelle et monogame". Ils pointent également du doigt la pression que ressent l’héroïne pour satisfaire Christian Grey et sa peur "de finir vieille fille, entourée de ses livres et de chats". Lire la trilogie d’EL James, c’est donc se retrouver face à une relation basée clairement sur des notions de sexisme bienveillant. "Celles qui trouvent Fifty Shades romantique entretiendront également des convictions liées au sexisme bienveillant", affirme l’étude. Si les chercheurs ont bien conscience que des femmes ayant une attitude sexiste à l’origine peuvent être plus enclines à lire ces romans, ils s’inquiètent néanmoins du fait que cette lecture puisse "cultiver des attitudes sexistes".

De même, ils s’alarment qu’une "partie importante" des lectrices trouvent la trilogie romantique quand plusieurs recherches menées auparavant estiment qu’elle "romantise une dynamique amoureuse qui s’apparente à une relation violente". En effet, si les néophytes des romans verront toujours Fifty Shades comme une bluette un peu kitsch, reste que 100 millions de lecteurs à travers le monde l’ont lu sans forcément se rendre compte que le romantisme qui y est dépeint est loin d’être sain. Pêle-mêle, la pauvre Anastasia Steele est harcelée, intimidée, menacée, isolée socialement, et subit pas mal d’humiliations, tout ça de la part de son partenaire. A raison, les livres ont été accusés de banaliser les violences faites aux femmes et de porter aux nues un prédateur sexuel.

Les universitaires en charge de cette étude sont d’accord avec ce point de vue : "La relation entre Christian et Anastasia prend la forme d’une hiérarchie où la jeune femme apparaît comme inférieure à son compagnon. Elle est dépeinte comme quelqu’un de faible, moins affirmée, plus émotionnelle, et moins intelligente. En outre, le déséquilibre des pouvoirs qui se joue entre eux prend la forme d’une violence psychologique et sexuelle (Christian utilise l’intimidation et l’alcool pour altérer la volonté d’Anastasia".

Leur avis ? Il faut apprendre aux "jeunes gens à consommer la littérature avec un oeil critique" et utiliser la trilogie d’EL James comme un moyen d’ouvrir le débat sur la représentation des sexualités plutôt que comme un exemple de relation amoureuse à suivre.

Samedi 14 Mai
People

Pays Bas

Exhibitionnisme

Photo

Marisa Papen nue pour Playboy Hollande

Le top model belge Marisa Papen est nue dans Playboy 2016.

Marisa ne vend pas de maillots de bain ou des cosmétiques. Marisa vend du rêve, de l’esthétisme.

Marisa possède son propre univers, univers qu’elle appelle The Island et qu’elle vous invite à visiter par l’intermédiaire de son blog .

alors rêvez!
http://www.marisapapen.com/

Vendredi 13 Mai
People

Exhibitionnisme

Cannes 2016 : Kristen Stewart seins nus sous un top transparent, Vanessa Paradis craquante

Ça y est ! Cannes 2016 est offi­ciel­le­ment ouvert et a connu sa première montée des marches. De Vanessa Para­dis à Kris­ten Stewart, toutes les stars étaient là pour le début de ce 69ème festi­val et pour la projec­tion de Café Society, le nouveau Woody Allen.

C’est avec Café Society, le dernier long-métrage du cultis­sime Woody Allen que cette 69ème édition du Festi­val de Cannes s’est ouverte aujourd’­hui. Dès 18 heures le tapis rouge s’est de nouveau mis à bruis­ser au son des robes longues des actrices, et elles étaient venues nombreuses pour décou­vrir la dernière créa­tion du réali­sa­teur new-yorkais. Une histoire d’amour et de cinéma qui se déroule dans les Etats-Unis des années 30 et fait la part belle à la magie du septième art.

Les deux héroïnes de Café Society, Kris­ten Stewart seins nus sous un top trans­pa­rent et Blake Lively – plus sublime que jamais avec son adorable petit baby bump – en robe lamé or, étaient évidem­ment présentes. Vanessa Para­dis, membre du jury du Festi­val a égale­ment monté les marches. La chan­teuse avait opté pour une robe dos nu très prin­ta­nière. Alice Taglioni a fait une appa­ri­tion sur le tapis rouge. La comé­dienne avait délaissé le temps d’une soirée sa petite Souane, née de ses amours avec Laurent Dela­housse. La comé­dienne avait opté pour une tenue des plus sages, contrai­re­ment à sa consoeur Frédé­rique Bel, qui portait une robe au ravis­sant décol­leté

Jeudi 12 Mai
Japon fetish

Sextoys

Une artiste japonaise qui fabrique des objets inspirés par la forme de son vagin condamnée

Une artiste japonaise qui fabrique des objets inspirés par la forme de son vagin a été reconnue coupable d’obscénité lundi au Japon après un procès médiatisé dont l’issue pourrait soulever des accusations de censure.

Le tribunal du district de Tokyo a infligé à Megumi Igarashi, 44 ans, une amende de 400.000 yens (3.280 euros), une somme cependant moitié moindre que celle requise.

Mme Igarashi avait été arrêtée en juillet 2014 pour avoir essayé de lever des fonds en ligne afin de financer la construction d’un kayak de la forme de cette partie de ses organes génitaux, dont elle avait diffusé une image 3D codée afin que les utilisateurs puissent en faire des copies.

Au Japon, pays dont le marché florissant de la pornographie pèse des milliards d’euros, certaines représentations d’organes génitaux sont interdites.

Mme Igarashi, qui se fait appeler Rokude Nashiko, "l’enfant bonne à rien", avait été libérée quelques jours plus tard après s’être pourvue en appel et à la suite d’une pétition de milliers de personnes demandant sa libération.

Mais, des mois plus tard, la police de Tokyo l’avait à nouveau arrêtée pour diffusion de matériaux "obscènes": elle avait exposé des sculptures de plâtre, toujours inspirées du même organe, et avait envoyé et vendu des CD-ROM comportant les données informatiques nécessaires à la fabrication du moule. Elle a été reconnue coupable lundi de diffusion de matériaux obscènes, par l’intermédiaire des CD-ROM.

Mme Igarashi et ses partisans ont tourné ce procès en dérision.

"Je suis innocente, je me battrai jusqu’au bout", a déclaré la prévenue lundi, annonçant son intention de "faire appel" du jugement.

"J’œuvre pour renverser la vision masculine du sexe féminin dont on ne parle qu’à travers le prisme du concept d’obscénité et je suis mortifiée que la juge n’ait pas compris cela", a déclaré Mme Igarashi, qui a publié un livre dont la traduction anglaise est intitulée "What is obscenity ?" (Qu’est-ce que l’obscénité ?).

Kenya Sumi, un de ses avocats, a estimé qu’"il serait regrettable que la décision ait pour effet d’intimider d’autres artistes".

Au cours d’une conférence de presse organisée après l’audience, Mme Igarashi a distribué à ses fans, hommes et femmes, des petites figurines roses représentant un sexe féminin avec des petits yeux écarquillés. Parmi les figurines posées sur une table devant elle trônait aussi la mascotte de la police japonaise: une sorte de petite souris avec un couvre-chef bleu.

Elle avait confectionné une carte de fidélité qu’elle couvrait elle-même de tampons rouges identiques à ses figurines pour ses adeptes qui avaient assisté à l’audience ou du moins tenté d’y obtenir une place. Elle s’est aussi rapidement attelée à la promotion de son livre à l’issue de la conférence de presse.

La prospère industrie du sexe au Japon répond à tous les goûts imaginables mais de strictes lois contre l’obscénité empêchent par exemple la représentation photographiée ou filmée d’organes sexuels, qui apparaissent généralement floutés ou masqués.

Mais des images d’organes génitaux masculins ou féminins sont néanmoins visibles à travers le pays. Le mois dernier, des festivaliers brandissant des statues géantes de phallus ont défilé comme tous les ans dans les rues de Kawasaki, près de Tokyo, pour rendre hommage à la fertilité. Des représentations de sexes féminins étaient aussi présentes, de manière plus discrète, à l’intérieur du sanctuaire de Kawasaki.

Mercredi 11 Mai
Bresil fétish

Evènements fetish

Insolite

Un parc d attractions dédié au sexe ouvrira en 2018 Erotikaland

«Eroti­ka­land», un parc d’at­trac­tions de 150 000 mètres carrés exclusivement dédié au sexe et aux adultes de plus de 18 ans, ouvrira ses portes en 2018 au Brésil, près de Pira­ci­caba à deux heures de Sao Paulo.

Pour une entrée comprise aux alentours de 100 euros, vous pourrez vous amuser dans de nombreuses attractions. On retrouvera un musée de l’érotisme, plusieurs sex-shops, des auto-tamponneuses en forme d’organes génitaux, une piscine nudiste, de nombreux jeux érotiques, des restaurants aux plats aphrodisiaques, ainsi qu’un « train des plaisirs » .

Une sorte de train fantôme comme l’explique Slate , « où des jeunes femmes et des jeunes hommes en petite tenue remplaceront les fantômes et les vampires » .

Ultime attraction, le cinéma 7D, ou les chaises et la salle « traduisent les sentiments du film au public, comme la chaleur, le froid ou les vibrations »

Une seule règle à respecter: interdiction d’avoir des rapports sexuels dans l’enceinte.

Mauro Morata, initiateur du projet s’explique. «Ce ne sera pas un endroit pour les reli­gieuses, mais on ne va pas non plus essayer de recréer Sodome et Gomorrhe. Si les visi­teurs veulent aller plus loin, il y aura un hôtel construit à proxi­mi­té…».

Mercredi 18 Mai – Munch Dîner-Débat N°97

Envie de rencontrer du monde ? De parler de BDSM autour d’une assiette ou même simplement d’un verre ?
Le Munch Dîner-Débat de PariS-M propose tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Alors rendez-vous pour sa 97ème édition :

Mercredi 18 Mai 2016 à 19h30
Falstaff
10-12 Place de la Bastille
75011 Paris
France

Le débat commencera à 21h30, proposé et animé par Gala Fur et le Bon Docteur Senzo M. de l’Erosticratie, il portera sur :
POWER PLAY VERSUS POWER EXCHANGE?

Que sont les « jeux de pouvoir » (Power Play) en érotisme ? Comment pratiquer ces échanges ludiques basés sur une asymétrie de pouvoir, où l’un domine, l’autre se soumet. S’ils reproduisent les hiérarchies de nos sociétés : est-ce pour parodier, pour reconduire, déconstruire ou imaginer une autre hiérarchie dans un cadre temporaire et privé ? Et bien des codes ou signes opèrent, pour souligner les prérogatives du top détenteur des symboles du pouvoir : cravache, cordes, menottes ou celles du bottom : entraves, privations, limites…

Il y a aussi le power exchange ou « échange de pouvoir » utilisé comme synonyme de BDSM. Mais dans un échange, qu’est-ce qui se transmet, circule, car il faut bien qu’on échange quelque chose. On devrait peut-être dire : transfert de pouvoir. S’agit-il d’une inversion des rôles, d’une délégation, d’une remise à disposition volontaire ? Et à quelles conditions verse-t-on dans le TPE (total power exchange) anglo-saxon, lesquels impliquent le contrôle total du top sur le bottom, désormais appelé esclave, en session courte ou en 24/7 qui devient « Absolu Power Exchange » ?

Sans les opposer, ces deux pratiques serviront de bornes et de repères pour mieux comprendre ce fameux « pouvoir » si excitant et vertigineux : d’un côté, le jeu de rôle centré sur le pouvoir, de l’autre la gouvernance qui s’offre et se prend… Pour un plaisir toujours partagé entre ivresse, déviance et corruption.

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448
Sadomasochisme.com
est un recueil d'actualités et de curiosa se rapportant à l'univers du fétichisme et du sado-masochisme. Il est proposé par Dress.fr, le portail de référence de la communauté BDSM.

une info BDSM
à signaler ?

Accès
par mots clés

50 Nuances plus claires Accessoires Actualité BDSM Afrique Fetish Algerie Alice Dellal Alice Dellal Allemagne Fetish Angleterre Fetish Aquino Arabie Seoudite Argentine fetish Arte Asie fetish Aubade Australie fetish Autriche Baillon BD et BDSM BDSM Suisse Beautiful Bastard Belgique Belgique fetish Berlin fetish Bielorussie Body Art Bondage Bra Super Cool Bresil fétish Brighelli Brigitte Lahaie Bustier Calendrier Cambodge Canada Fetish Canal Plus Cauet Chantal Thomass Chaussures et fétichisme Chine Cinéma Cinema et fétichisme Cinquante nuances de grey Cinquante Nuances Plus Claires Cinquante nuances plus sombres Clara Morgane Clubs fetish Confession Corset Cougar Cris et Chuchotements Croisière élastique Cuisine Cuissardes Culottes Dakota Johnson Danemark fetish Danse Darker Dating Défilés fetish Dessins fetichistes Domination Echangisme EL James ELLE Elodie Frege Ernest Chaussures Espagne fetish Etam Etats-Unis Fetish Europe 1 Eva Longoria Evènements fetish Exhibitionnisme Exposition Facebook Fantasme Fappening Fessée Fétichisme Fifty Shades of Grey Flagellation Football Gaultier Gay Godemichet Gothique Gourmandise Grece Groland Guépière Happening Hélène Fillières Heloise Ouille Histoire d O Hongrie Fetish Humour Hustler Ikea Inde fetish Insolite Instagram Iran Irlande fetish Islam Italie fetish James Foley Jamie Dornan Japon fetish Julie Gayet Justice Kate Middleton Kim Basinger Kim Kardashian Kyrel La Perla La Rochefoucauld Lady Gaga Laetitia Casta Latex Lea Seydoux Législation et BDSM Lingerie Lisa Hilton Littérature SM Londres Fetish Louane LUI LUI Lyon M6 Madonna Maestra Maitresse Malaisie Mangas Mannix Marie Claire Masochisme Massages Médecine Media Melania Trump Menottes Meredith Wild Mexique fetish Middleton Mila Kunis Miley Cyrus Miss France Mode et fétichisme Monaco Moscou Mourthe Musique Nabilla Naturisme New York Fetish Newton Nobuyoshi Araki Nombril Norvege Nuit Démonia Nuit Elastique Nuit Extraime Orangina Orties Osez Palmolive Parodie Pays Bas People Pérou fetish Photo Photos Volées Pied Piercing Pinces Pippa Piques Playboy Poésie et Fétichisme Politique Pologne fetish Pony Girl Pony girls Portugal fetish Pratiques BDSM Pub Qatar Radio Religion Reveillon Rihanna Roumanie Russie fetish Sade Sadisme Sadomasochisme San Francisco Selfie Sévérité Sex Shop Sextoys Sexualité Shibari Shopping BDSM Shy m Simenon Site Web Sketch Slovenie fetish SmoothGroove Soirées fetish Sondage Sophie Marceau Soumission Soyons précis ! Spectacle fétichiste Sport Style Suède fetish Suisse Fetish Suspension Sylvia Day Sylvia Kristel Tatouage Télévision Texas fetish Texto Transexuel Tumblr Tweeter Ukraine Vasconcelos Venezuela Vina Jackson Yoga Zahia Zentai

À Propos
des auteurs

Whynot
est un dominateur raffiné et sevère. Connaisseur depuis de très nombreuses années du milieu SM et des soirées fétichistes. Du Genêt d’Or à L’Ochidée Noire
L’Hotesse
est soumise ou dominatrice au gré des rencontres. Adepte du BDSM et du fétichisme depuis toujours. Prétresse du 3C Cérébrale, curieuse, cougar.
Curieux
est un professionnel du web amateur de fétichisme.

découvrez
Dress.fr

Dress.fr est le site de référence de la communauté fétichiste et bdsm francophone depuis 1997.
Ils étaient présents cette semaine sur Dress.fr et vivent tout près de chez vous :